Bécassin à bec court

Limnodromus griseus - Short-billed Dowitcher

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Limnodromus

  • Espèce
    :

    griseus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : 45 à 51 cm.
  • Poids
    : 90 à 120 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Scolopacidés constituent, avec les Charadriidés, un groupe d'oiseaux appelés limicoles, c'est à dire littéralement "oiseaux de rivages". Les Scolopacidés sont majoritairement des oiseaux migrateurs de l'hémisphère nord, mais seul le continent antarctique en est dépourvu. Ce sont des ois... lire la suite

Description identification

Pas de dimorphisme sexuel, mâle et femelle sont identiques. Cet oiseau de rivage de taille moyenne ressemble assez à la Bécassine des marais. Il possède cependant un très long bec et une marque triangulaire blanche allongée qui s'étend du croupion en formant une pointe vers la partie inférieure du dos. En plumage nuptial, la poitrine est roux vif, les flancs sont tachetés de sombre plutôt que barrés. La queue est barrée superficiellement de noir et de blanc. La tête porte un capuchon sombre et un sourcil allongé de teinte rousse. Les pattes ont une teinte jaune terne.

En plumage hivernal, la poitrine est gris pâle légèrement moucheté. La tête présente une teinte identique gris pâle avec un sourcil blanc. Le manteau et le dos sont gris, le ventre est blanc, ainsi que les couvertures sous-caudales.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Limnodromus griseus caurinus (s Alaska and s Yukon. nw Canada.)
  • Limnodromus griseus hendersoni (c Canada)
  • Limnodromus griseus griseus (ne Canada)

Noms étrangers

  • Short-billed Dowitcher,
  • Agujeta Gris,
  • Maçarico-de-costas-brancas / Maçarico-de-bico-cu,
  • Kleiner Schlammläufer,
  • rövidcsőrű cankógoda,
  • Kleine Grijze Snip,
  • Piro piro pettorossiccio minore,
  • Kortnäbbad beckasinsnäppa,
  • Kortnebbekkasinsnipe,
  • brežník sivý,
  • slukovec krátkozobý,
  • Kortnæbbet Sneppeklire,
  • rämekurppelo,
  • tetolet gris,
  • Snípuduðra,
  • szlamiec krótkodzioby,
  • mazā dūņsloka,
  • kratkokljuni greznik,
  • Короткоклювый бекасовидный веретенник,
  • アメリカオオハシシギ,
  • 短嘴半蹼鹬,
  • 短嘴半蹼鷸,

Voix chant et cris

Bécassin à bec court
adulte internuptial

Les troupes qui se nourrissent sont silencieuses, contrairement à celles du bécassin à long bec qui émettent constamment un murmure. En vol, le bécassin à bec court lance un "kewtutu" ou "tlututu" légèrement descendant.

Habitat

Pendant la période de reproduction, il fréquente les prairies humides, les tourbières de la toundra et les muskegs à végétation basse. Son aire de nidification se situe au sud de l'Alaska et sur l'ensemble du territoire du Canada. Il hiverne depuis la Californie et le golfe du Mexique, vers le sud jusqu'au Pérou et au Brésil. Quelques individus, en petit nombre, parviennent accidentellement en Europe Occidentale.

Comportement traits de caractère

Le bécassin à bec court se trouve souvent en grands rassemblements, en train de se nourrir dans les vasières.
Il fouille profondément la vase avec son bec, en marchant lentement, avec des mouvements rapides de haut en bas.

Alimentation mode et régime

Le bécassin à bec court est omnivore : il se nourrit d'insectes aquatiques, de crustacés, de mollusques et de graines de plantes aquatiques. Il trouve ces aliments en eau peu profonde en fouillant la boue dans un mouvement caractéristique de va-et-vient rappelant beaucoup le fonctionnement d'une machine à coudre. A proximité du nid, il consomme principalement des larves et des nymphes de diptères.

Reproduction nidification

Les couples se forment en général pour l'année. Les mâles font la cour aux femelles lorsqu'ils arrivent sur l'aire de nidification. Le nid, généralement aménagé dans une légère dépression du sol, est une coupe peu profonde formée de feuilles et de brindilles. La couvée comporte habituellement 4 oeufs qui sont incubés par les deux partenaires pendant 21 jours. Pendant cette période le couple est très lié, ce qui n'empèche pas la femelle de quitter l'aire de reproduction peu après l'éclosion pour migrer vers le sud dès la fin du mois de juin. Après trois semaines de soins aux jeunes, le mâle s'envole à son tour vers la même destination. Les jeunes prennent leur envol à l'âge de quatre semaines et peuvent migrer sans l'aide de leurs parents. .

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 03/03/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net