Bruant à calotte blanche

Emberiza leucocephalos - Pine Bunting

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Emberiza

  • Espèce
    :

    leucocephalos

Descripteur

Gmelin, SG, 1771

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Espèce sibérienne accidentelle en France et plus généralement en Europe de l'Ouest. Le bruant à calotte blanche est originaire de Russie et d'Asie. Description du mâle (confusion exclue): croupion, gorge, haut de la poitrine et flancs roux, joues blanches avec bordure postérieure noire, sourcil roux, raie sommitale blanche bordée de noir, bas de la poitrine et bas-ventre blancs, ailes sombres à liserés brun clair, demi-collier blanc à la gorge. Attention au plumage hivernal du mâle qui est bien plus terne! La femelle peut-être confondue avec une femelle de Bruant jaune.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Emberiza leucocephalos leucocephalos (c, e)
  • Emberiza leucocephalos fronto (ne Qinghai and s Gansu. nc China.)

Noms étrangers

  • Pine Bunting,
  • Escribano de Gmelin,
  • Escrevedeira-de-barrete-branco,
  • Fichtenammer,
  • Fenyősármány,
  • Белошапочная овсянка,
  • 白头鹀,
  • Witkopgors,
  • Zigolo golarossa,
  • Tallsparv,
  • Hvithodespurv,
  • trznadel białogłowy,
  • strnádka bielohlavá,
  • strnad bělohlavý,
  • Hvidkindet Værling,
  • mäntysirkku,
  • ,
  • シラガホオジロ,

Voix chant et cris

Bruant à calotte blanche
♀ adulte

Le chant du bruant à calotte blanche est composé de notes puissantes émise sur une tessiture aiguë. Ses cris sont d'intensité modérée et métalliques. Fortes similitudes avec les émissions vocales du Bruant jaune.

Habitat

Cet Embérézidé vit dans des zones ouvertes riches en bosquets, dans la taïga (dans les secteurs les plus ouverts), la toundra, dans des zones montagneuses herbeuses jusqu'à 2500 m d'altitude.

Comportement traits de caractère

Le bruant à calotte blanche hiverne régulièrement ces dernières années en Camargue (hiverne aussi régulièrement dans le nord de l'Italie et en Toscane, en Israël en petit effectif). Il est observé en saison automnale et hivernale. Le calotte blanche vit souvent en groupes parfois mêlé avec d'autres espèces de bruants. Dans la zone de sympatrie (
Le vol : Le calotte blanche effectue souvent ses déplacements en groupes en particulier en hiver.

Alimentation mode et régime

Le bruant à calotte blanche est essentiellement granivore. Il consomme aussi des insectes.

Reproduction nidification

Le nid du bruant à calotte blanche est construit à même le sol dans une concavité à partir d'éléments végétaux (feuilles...). Le fond est garni de fins débris végétaux et de poils. La femelle dépose 4 à 6 oeufs blanc sale avec des marques brunes.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/05/2004 par Alexandre Knochel © 1996-2017 Oiseaux.net