Bruant à sourcils jaunes

Emberiza chrysophrys - Yellow-browed Bunting

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Emberiza

  • Espèce
    :

    chrysophrys

Descripteur

Pallas, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : 23 cm.
  • Poids
    : 20 à 24 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce bruant furtif et fortement strié présente des dessins sur la tête qui sont identiques en tous plumages : côtés du capuchon brun foncé ou noirâtres contrastant avec une raie sommitale claire, parotiques brun foncé ou noirâtres avec un point blanc bien visible en arrière, large sourcil blanc qui est nettement jaune vif au-dessus des lores. Il peut être confondu avec un Bruant rustique femelle cependant, à tout âge, les stries de ses parties inférieures sont fines et noirâtres alors qu'elles sont roussâtres et assez épaisses chez le Bruant rustique. Le trait malaire est plus étroit et à peine perceptible, la raie sommitale est plus blanche et se développe jusqu'au front alors qu'elle est habituellement surtout visible sur l'arrière de la calotte du Bruant rustique. Le trait malaire et les stries des parties inférieures réprésentent indiscutablement des éléments de confusion avec le Bruant nain, cependant d'autres caractères permettent de marquer la différence : chez le bruant à sourcils jaunes, il n'y a pas de roux sur la tête ni de cercle oculaire visible.
La femelle diffère du mâle par la couleur du sourcil, teinté de fauve et non pas jaune pur, et celle du dessus de la tête ou le noir est remplacé par du brun.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Yellow-browed Bunting,
  • Escribano de Cejas Amarillas,
  • Escrevedeira-de-sobrolho,
  • Gelbbrauenammer,
  • tajgasármány,
  • Geelbrauwgors,
  • Zigolo dai sopraccigli,
  • Gulbrynad sparv,
  • Gulbrynspurv,
  • strnádka zlatobrvá,
  • strnad zlatobrvý,
  • Gulbrynet Værling,
  • kultakulmasirkku,
  • sit cellagroc,
  • Kvisttittlingur,
  • trznadel złotobrewy,
  • zeltaču stērste,
  • sibirski strnad,
  • Желтобровая овсянка,
  • キマユホオジロ,
  • 黄眉鹀,
  • 黃眉鵐,

Voix chant et cris

Habitat

Pendant la période de reproduction, c'est un oiseau de la taïga. Dans son aire de répartition habituelle, le bruant à sourcils jaunes affectionne les forêts humides, mixtes ou de conifères (épicéas, pins, mélèzes), avec un sous-bois développé. Sur les quartiers d'hiver asiatiques, il fréquente les fourrés, les buissons bordant les cultures, ainsi que les lisières des forêts.
Le bruant à sourcils jaunes est endémique d'Asie. Il niche en Sibérie Centrale et Méridionale, dans un bassin d'où partent les cours inférieurs des fleuves Iénnisseï et Léna. L'espèce est réputée commune dans le sud-ouest de la Yakoutie, et plus particulièrement dans les régions de Krasnoïarsk et de Bratsk.

Comportement traits de caractère

Cette espèce migratrice vient nicher en Sibérie au milieu du mois de mai et repart au début du mois de septembre en direction de la Chine Orientale et Méridionale. Ses itinéraires sont toujours identiques : on peut couramment l'observer au passage en Corée du Nord, alors qu'elle se montre très rarement dans la région de l'Oussouri et à Hong Kong. C'est une espèce extrêment furtive, qui s'envole sur un perchoir bas en agitant les ailes et la queue en cas de danger. Elle crie systématiquement quand elle s'envole. Ce cri est un 'tsic' aigu, de type rougegorge, souvent répété lorsque l'oiseau est inquiet. Il est très semblable au cri de plusieurs autres bruants asiatiques.

Alimentation mode et régime

Le bruant à sourcils jaunes se nourrit classiquement au sol dans la végétation basse, principalement d'insectes pendant la période de nidification et probablement de graines pendant le reste de l'année. Ses habitudes alimentaires ne sont pas très connues et son régime n'a encore fait l'objet d'aucune étude détaillée.

Reproduction nidification

Son nid, placé dans un petit épicéa, est situé entre 80 et 120 centimètres au-dessus du sol. Bien caché, il se compose de tiges d'herbes sèches et l'intérieur est rembourré de laine, de crin ou de tiges très fines. Il contient en général quatre oeufs grisâtres avec des taches mauves et brun-noir et des lignes caractéristiques comme chez d'autres espèces de bruants. Dès la fin de la reproduction, au mois d'août, les adultes effectuent leur mue et partent ensuite en direction de leurs quartiers d'hiver.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/10/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net