Colibri à gorge bleue

Lampornis clemenciae - Blue-throated Mountaingem

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Lampornis

  • Espèce
    :

    clemenciae

Descripteur

Lesson, R, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 6.5 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le Colibri à gorge bleue est un oiseau de grande taille, avec une belle envergure et un long bec arrondi de couleur noire. Chez les mâles adultes, le dessus est vert-bronze, les plumes des couvertures alaires ayant des terminaisons gris-brun ou châtain grisâtre sur les bordures. Les couvertures sus-caudales exposent une teinte pauvre et terne avec des liserés pâles et des reflets irisés bleus. Les rectrices externes ont une pointe blanche. Les rectrices internes ont une proportion moins importante de blanc.
Les rémiges ont une couleur brun-ardoise avec de fortes infiltrations de pourpre. Il y un épais sourcil blanc en arrière de l'œil, se poursuivant sur une partie des joues.
Le menton et la gorge sont bleu métallique, variant parfois au verdâtre ou au bleu-violet. Les plumes sont discrètement bordées de gris. Le dessous est uniformément gris-brun, le dessous de la queue présente des nettes bordures blanches. Les touffes anales et fémorales ainsi que les plumets des 2 côtés du croupion sont blancs.
En ce qui concerne les parties nues, le bec est noir, les iris et les pattes sont brun sombre.
Chez les femelles, le plumage est assez semblable, bien que le bleu de la gorge soit remplacé par du brun grisâtre terne des parties inférieures.
Les immatures ressemblent aux femelles, mais la calotte est plus terne et les couleurs du dessous sont plus délavées. La bavette est cannelle au lieu de bleu.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Lampornis clemenciae phasmorus (Chisos Mts.. Texas, USA.)
  • Lampornis clemenciae bessophilus (sw USA, nw Mexico)
  • Lampornis clemenciae clemenciae (s USA through ne, c and s Mexico)

Noms étrangers

  • Blue-throated Mountaingem,
  • Colibrí Gorgiazul,
  • Beija-flor-de-garganta-azul,
  • Blaukehlnymphe,
  • kéktorkú hegyikolibri,
  • Blauwkeeljuweelkolibrie,
  • Colibrì golablu,
  • Blåstrupig kolibri,
  • Blåstrupejuvel,
  • medovec modrohrdlý,
  • kolibřík Clémenciin,
  • Blåstrubet Bjergjuvel,
  • sinikurkkukolibri,
  • colibrí golablau,
  • malachicik ciemny,
  • zilrīkles kolibri,
  • Синегорлый сверкающий колибри,
  • ルリノドシロメジリハチドリ,
  • 蓝喉宝石蜂鸟,
  • 藍喉寶石蜂鳥,

Voix chant et cris

Le répertoire est assez varié. Le chant est constitué d'un mélange de notes bourdonnantes et grinçantes dont la longueur totale peut varier de 1 à 8 secondes. Les immatures mâles produisent une sourdine assez aberrante qui est une sorte d'imitation du chant de l'adulte. Les femelles produisent un chant qui a une certaine originalité et une grande personnalité mais il n'est pas si éloigné que ça des notes du mâle avec ses trilles bourdonnants.
Les mâles qui chantent près des cours d'eau ont une interprétation puissante. Comme ils sont perchés au-dessous du sol, les notes se répercutent parfois sur de longues distances.

Habitat

Au Texas, les Colibris à gorge bleue fréquentent principalement les rives des petits cours d'eau qui s'écoulent dans des déserts montagneux entre 1 500 et 2 280 mètres d'altitude. Dans cette région on les aperçoit surtout dans les parcelles de cyprès (Cupressus arizonica), dans les pins, les chênes ainsi que dans les érables à sucre spécifiques de l'ouest de l'Amérique du Nord (Acer grandidentatum). Toutefois, ils se déplacent dans les canyons arides et pentus pour trouver les agaves dont ils ont besoin. En Arizona, ils résident dans des canyons plus humides. Au Nouveau-Mexique, ils semblent apprécier les reliefs légèrement accidentés mais ils ne pénètrent pas dans les zones montagneuses élevées.
Au Mexique, pendant la saison de nidification, les Colibris à gorge bleue supportent les grandes amplitudes d'altitude allant de 1 800 à 3 300 m. Ils descendent parfois jusqu'à 300 mètres mais ils sont capables de grimper jusqu'à la limite des arbres, à près de 4 000 mètres. C'est seulement dans la partie la plus clémente de l'année qu'ils descendent en-dessous de 1 800 m.
Les Colibris à gorge bleue son quasiment endémiques du Mexique quoiqu'à proximité de la frontière, ils pénètrent volontiers aux États-Unis. Chez le voisin mexicain, ils restent éloignés du littoral et occupent de vastes étendues de la Sierra Madre et du plateau central. La limite méridionale de l'aire se situe au niveau des états de Oaxaca et Chiapas

Comportement traits de caractère

Les Colibris à gorge bleue sont sédentaires aux États-Unis pendant la saison estivale. En hiver, ils visitent rarement le Nord du Mexique. Au Texas, ils séjournent du 18 mars au 22 mai pour la migration printanière. La migration d'automne occupe leur emploi du temps du 18 août au 24 octobre. En Arizona, les arrivées les plus précoces sont signalées au début du mois d'avril, mais la reproduction ne commence que quelques semaines plus tard.
Dans les montagnes du centre du Mexique, les mâles ne perdent pas leur temps et entament les parades dès leur arrivée en avril pour revendiquer leur territoire. Pendant la reproduction les 2 sexes subissent une ségrégation : les mâles séjournent en altitude dans les parcelles de sapins, les pins et les buissons, tandis que les femelles privilégient les ravins et les vallées où poussent les plantes vivaces à fleurs violettes et les sauges ananas qui sont des plantes aromatiques au parfum exotique d'ananas et à la floraison tardive couleur écarlate.

Alimentation mode et régime

Les colibris sont majoritairement insectivores. Contrairement aux autres congénères, la consommation de plantes et de végétaux n'est pas forcément majoritaire. La couleur de la fleur n'est pas un critère contraignant mais la forme joue un rôle important dans le choix de la nourriture. En Arizona, les insectivores prennent le dessus alors qu'au Nouveau-Mexique, les coléoptères, les mouches, les guêpes et les araignées forment la base du menu.
Dans les différents états du Mexique, la question est posée de savoir si ces oiseaux sont sédentaires ou migrateurs en raison de leurs habitude alimentaires.

Reproduction nidification

En Arizona, la période de reproduction est relativement courte. Les pontes sont visibles du 22 avril au 17 juin. Au Mexique, les période de ponte varient considérablement selon les régions. Des œufs ont été trouvés en février à Veracruz, des oisillons ont été aperçus à l'envol au mois de mars dans l'état de Colima. À proximité du district fédéral de Mexico, les œufs éclosent entre la fin du mois de juin et la fin de septembre, avec un pic en juillet et août. Dans un degré moindre que pour les autres colibris du continent nord-américain, les femelles des Colibris à gorge bleue cherchent leur site de nidification, qui sont bien abrités et protégés par le dessus, tels que les parois abruptes et verticales des canyons, des rochers en surplomb, éventuellement des toits qui coiffent des vieux hangars ou des granges.
Si l'emplacement est reconnu comme convenable, il peut être occupé pendant plusieurs années consécutives et accueillir jusqu'à trois couvées par saison. Après que la construction ait subi de nombreuses rénovations.
Néanmoins, la stratégie la plus courante des femelles consiste à construire un nid entièrement neuf. À la mi-juillet, dès que la structure est achevée, elle dépose les 2 œufs.
Pendant la période nuptiale, les liens conjugaux entre les 2 partenaires ne sont pas très forts. Les mâles occupent les endroits les plus élevés du site et les constructions sont assez éloignées les unes des autres. Les aires de nourrissage du mâle et de la femelle ne se superposent pas. Dans les cas ou les mâles défendent un territoire, ils adoptent une attitude plus ou moins agressive. Exceptionnellement, les Colibris à gorge bleue s'hybrident avec les Colibris à gorge améthyste. Ils sont dominants vis à vis des Colibris à gorge noire et des Colibris de Rivoli. La taille de cette espèce l'autorise à exercer son hégémonie sur les oiseaux ci-dessus nommés.
La profondeur de la coupe est assez différente selon les régions. La paroi extérieure présente un épaisseur plutôt consistante. Selon la taille variable de l'édifice, la femelle prend 15 à 30 jours pour le bâtir. Les matériaux de construction sont les suivants : toile d'araignée, corolles de fleurs, mousses, tiges de paille grossières, brindilles. Pour des raisons pratiques, il y a souvent une ouverture latérale. Les 2 œufs sont déposés avec un ou plusieurs jours d'écart.
L'incubation dure 17-18 jours. 24 à 29 jours sont nécessaires pour l'envol après l'éclosion. Au bout de 10 jours, le yeux sont ouverts, les plumes du dos poussent à partir du 12ème jour. Les immatures sont complètement emplumés dans un délai de 24 jours.

Distribution

L. c. bessophilus - sud-ouest des États-Unis, (Sud-Est-Arizona, Sud-Nouveau-Mexique) jusqu'au nord-ouest du Mexique (Est-Sonora, Ouest-Chihuahua, Durango).
L. c. phasmorus - monts Chisos, dans le sud-ouest du Texas (sud des États-Unis).
L. c. clemenciae - montagnes du nord-est, centre-sud du Mexique (Sierra Madre orientale et centre du plateau vers le sud jusqu'à Oaxaca).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Pour Mayr et Short, les Colibris à gorge bleue n'ont pas véritablement de voisins ressemblants. Toutefois un exemple d'hybridation avec un Colibri d'Anna été signalé (ce qui est un phénomène extrêmement rare).
Aux États-Unis, l'installation de mangeoires artificielles a contribué au bon maintien de l'espèce dans les régions où les ressources alimentaires naturelles sont insuffisantes.
Les Colibris à gorge bleue sont mis en danger par les incendies. La destruction de l'habitat dans les zones de haute altitude constitue un souci réel pour l'avenir.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/12/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net