Euplecte vorabé

Euplectes afer - Yellow-crowned Bishop

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Plocéidés

  • Genre
    :

    Euplectes

  • Espèce
    :

    afer

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 11 à 20 g
Distribution

Distribution

Description identification

Comme tous les plocéidés les mâles peuvent être observés en deux phases de plumage. En plumage nuptial, ils sont essentiellement bicolores, noirs et jaune doré brillant. Leur bec court, puissant et conique est noir, leurs pattes et leurs pieds rose brunâtre. Chez le mâle adulte, la partie inférieure de la face, la gorge, la poitrine et l'abdomen sont noirs. Cette couleur forme également une large collier qui couvre l'arrière du cou et la partie supérieure du manteau. Le front, le capuchon et la nuque affichent une coloration jaune éclatant. Les plumes qui recouvrent les épaules sont également jaunes, de même que l'ensemble du dos et le croupion. Les ailes et la queue sont brunes. La femelle de l'euplecte vorabé présente un dessus brun pâle marqué de multiples stries sombres. Le sourcil est plus clair. Les parties inférieures, du menton jusqu'au couvertures sous-caudales, sont d'un blanc sale avec de fines stries sombres assez évidentes sur la poitrine et sur les flancs. En plumage éclipse qui intervient dès la fin de la saison de reproduction, les femelles demeurent inchangées alors que les mâles subissent une profonde transformation. Ils adoptent une livrée assez semblable à celle de leur partenaire, de couleur brun clair avec un bec de couleur corne. La différenciation entre les sexes ne se fait alors qu'en fonction de la taille qui est légèrement plus grande chez le mâle. Les mâles vorabés peuvent être confondus avec les euplectes à croupion jaune qui partagent la même aire de distribution et possèdent les mêmes couleurs en livrée nuptiale. D'autre part, en plumage éclipse, tous les euplectes ont une livrée brun pâle qui fait qu'ils se ressemblent tous étrangement.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Euplectes afer strictus (c Ethiopia)
  • Euplectes afer afer (Mauritania, Senegal and Gambia to w Sudan, DRCongo and nw Angola)
  • Euplectes afer ladoensis (s Sudan and sw Ethiopia to n Tanzania)
  • Euplectes afer taha (sw Angola, Zambia and sw Tanzania to South Africa)

Noms étrangers

  • Yellow-crowned Bishop,
  • Obispo coronigualdo,
  • Cardeal-tecelão-amarelo,
  • Tahaweber,
  • Napóleon-szövőmadár,
  • Napoleonwever,
  • Vescovo capogiallo,
  • Gulkronad biskop,
  • Gulkronebisp,
  • tkáčik nomádsky,
  • snovač Napoleonův,
  • Napoleonsvæver,
  • kultapiispa,
  • Goudgeelvink,
  • bisbe groc,
  • wikłacz słoneczny,
  • Наполеонов бархатный ткач,
  • オウゴンチョウ,
  • 黄顶巧织雀,
  • 黃頂寡婦鳥,

Voix chant et cris

Son cri est un mélange de notes aiguës, grinçantes et ressemblant au bourdonnement d'un insecte 'zzzzzzz-ziiit- zzit-zzzz'.

Habitat

L'euplecte vorabé, qui est le plus petit des euplectes, fréquente surtout le plateau central d'Afrique du Sud et il est rarement observé à proximité du littoral. En Afrique Australe, il est assez commun dans la province du Cap, l'état libre d'Orange, et du Natal , du Transkei jusqu'à l'est du Botswana. Des populations clairsemées ont été observées au Zimbabwe, dans le nord de la Namibie et au sud du Mozambique, ainsi que dans les plaines du Lesotho. En dehors de l'Afrique Australe, l'euplecte vorabé est présent dans les paysages ouverts de l'Afrique Orientale, Centrale et Occidentale au sud du Sahara.
C'est un habitant des prairies, accordant sa préférence aux hautes herbes proches de l'eau qui abondent en sites propices à la nidification. Il fréquente également les zones cultivées (champs de blé ou de sorgho), les zones boisées humides en bordure des cours d'eau et les friches saisonnièrement inondables. Par contre, il évite les régions qui ne possèdent pas de pièces d'eau permanentes en surface. Sont également proscrites les zones où les mares éphémères se développent uniquement pendant la saison humide.

Comportement traits de caractère

En toute période de l'année, les euplectes vorabés sont des oiseaux grégaires. A la saison des nids, ils forment des groupes constitués de quelques mâles aux couleurs resplendissantes accompagnés d'un certain nombre de femelles dont l'aspect en comparaison peut paraître assez rébarbatif. En dehors de la période de nidification, les mâles adoptent une livrée assez semblable à celle des femelles et les rassemblements se font alors plus importants. Ces derniers intègrent désormais d'autres espèces de granivores tels que les tisserins et les moineaux. A cette époque, sur les perchoirs communs, ils partagent plus particulièrement la compagnie des euplectes ignicolores. Cette espèce possède un mode de vie assez nomadique, gagnant certaines régions après des périodes de précipitations et les désertant pendant les périodes de sècheresse. Ces mouvements de population ne sont vraiment lisibles qu'au milieu et à la fin de l'été lorsque les oiseaux sont reconnaissables à leur plumage nuptial. Pendant les autres saisons, il est assez difficile d'en suivre la trajectoire.

Alimentation mode et régime

Les euplectes vorabés se nourrissent de graines, de semences cultivées et d'insectes. Ces derniers servent surtout à nourrir les jeunes pendant qu'ils sont encore au nid. Bien qu'ils fassent des intrusions dans les cultures, ces oiseaux ne sont pas systématiquement persécutés.

Reproduction nidification

Les euplectes vorabés nichent principalement de décembre à mars au Zimbabwe, avec des pics de janvier à mars. Cependant on assiste à des variations assez sensibles en fonction des régions. Ainsi, au Transvaal, la ponte peut se prolonger jusqu'au mois de mai. Les mâles sont polygames, c'est à dire qu'ils peuvent avoir de nombreux partenaires mais, contrairement à d'autres espèces d'euplectes, ils nichent rarement en colonies multiples de mâles. Chaque mâle construit deux ou plusieurs nids dans lesquels il essaie d'attirer des partenaires pour l'accouplement. Ces nids, assez semblables à ceux des tisserins, sont bien dissimulés et fabriqués avec des tiges rectilignes d'herbes ou de roseaux, à une hauteur assez proche du sol. Ils sont de forme ovale avec une entrée latérale assez proche du sommet. Un toit forme une sorte de voûte au-dessus des herbes vives, ce qui contribue encore plus au camouflage de la construction. La femelle pond 2 ou 3 oeufs dont l'incubation dure entre 11 et 16 jours.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/05/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net