Flamant nain

Phoeniconaias minor - Lesser Flamingo

Flamant nain
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Phoenicoptériformes

  • Famille
    :

    Phoenicoptéridés

  • Genre
    :

    Phoeniconaias

  • Espèce
    :

    minor

Descripteur

(Geoffroy Saint-Hilaire, É, 1798)

Biométrie
  • Taille
    : 90 cm
  • Envergure
    : 95 à 100 cm.
  • Poids
    : 2200 à 2700 g
Longévité

50 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Classé auparavant dans le genre Phoenicopterus, genre des Flamants roses, le Flamant nain est depuis 2014 classé dans le genre Phoeniconaias qui lui est propre. Cette espèce monotypique est le plus petit des flamants mais ne passe pas inaperçu au milieu des milliers de Flamants roses avec lesquels il se mélange. Comme chez les Flamants roses, les juvéniles diffèrent fortement des adultes. De manière générale le Flamant nain adulte est rose vif. Avec un long cou et de longues pattes il garde les ailes pliées lorsqu'il est debout. Les adultes possèdent des zones de couleur cramoisie plus ou moins étendues en fonction des individus : front, cou, gorge, poitrine, manteau, dos, sous-caudales ainsi que les petites et moyennes couvertures que l'on aperçoit lorsque l'oiseau est debout. Ces parties d'ailes sont les seules à posséder cette couleur profonde qui ressort parfaitement au milieu des plumes rose vif lorsque les ailes sont ouvertes. Les rémiges secondaires et primaires sont noires. Ses longues pattes sont pourpres comme les lores entourant un œil rouge orangé dans un cercle marron. Le bec est également pourpre aux contours noirs, voire toute l'extrémité pour certains adultes. Les femelles semblables aux mâles sont légèrement plus petites. L'immature est presque blanc, il possède le cou et le bec foncé, presque noir. Le juvénile lui devient plus foncé, gris brun et possède toujours le bec noirâtre. À ces deux âges les yeux sont foncés.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Lesser Flamingo,
  • Flamenco Enano,
  • Flamingo-pequeno,
  • Zwergflamingo,
  • kis flamingó,
  • Малый фламинго,
  • 小红鹳 ,
  • Kleine Flamingo,
  • Fenicottero minore,
  • Mindre flamingo,
  • Dvergflamingo,
  • flaming mały,
  • plameniak menší,
  • plameňák malý,
  • Lille Flamingo,
  • pikkuflamingo,
  • Kleinflamink,
  • コフラミンゴ,

Voix chant et cris

En vol le Flamant nain émet un "kwirrik". Lorsqu'il se nourrit en groupe, il émet des "murrrh-murrrh-errh", son beaucoup moins fort se traduisant par un bruit de fond constant.

Habitat

Flamant nain
adulte

Après la saison des pluies, le Flamant nain se rencontre loin des côtes dans les marais salants inondés en Afrique Australe et sur les lacs alcalins en Afrique Orientale. Ce sont de très bons sites pour la reproduction car loin des prédateurs terrestres et les matériaux pour la construction des nids (notamment la boue) sont largement disponibles. Il peut en dehors de cette période fréquenter les lagunes côtières ainsi que les stations de traitement des eaux usées riches en salinité.

Comportement traits de caractère

Flamant nain
adulte

Rien d'original dans la façon que le Flamant nain a de se nourrir. De la même façon que les Flamants roses, il filtre l'eau à l'aide de sa langue et de son bec qu'il fait glisser au ras de l'eau après avoir remué la vase à l'aide de ses pattes. Il plonge aussi entièrement la tête dans l'eau. Le Flamant nain est un oiseau grégaire, même pendant la période de reproduction. Tout au long de l'année on peut assister à de belles marches colorées et parfaitement coordonnées. Des groupes de quelques dizaines à des centaines d'individus se lancent dans des marches d'avant en arrière, cous et têtes bien dressés vers le haut, accompagnées de battements d'ailes pour une grande démonstration de couleurs. Ces comportements visuels sont très importants au sein d'un groupe de Flamants nains. Avec peu de goût et d'odorat, la vue et l'ouïe sont deux sens très importants entre adultes et par la suite avec les poussins.
Le Flamant nain est nomade, il peut facilement se déplacer lorsque les conditions environnementales viennent à changer ou la nourriture à manquer. En dehors des périodes de reproductions, les mouvements de Flamants nains ont lieu de nuit et en V. La journée ils peuvent effectuer des trajets réguliers autour des lacs même si la nourriture est abondante. La saison de reproduction varie géographiquement en fonction de la saison des pluies.
Le vol : Le Flamant nain vole cou et pattes allongés, il peut atteindre une vitesse de 60 km/h et voler environ 1 500 km. Il vole en groupe et en formation.

Alimentation mode et régime

Le Flamant nain possède un régime alimentaire presque uniquement constitué d'algues microscopiques de couleur bleu-vert et de diatomées benthiques. Dans une moindre mesure, il se nourrit de micros organismes aquatiques.

Reproduction nidification

Après leurs marches coordonnées entre flamants, les couples s'unissent et construisent un nid de boue d'une trentaine de centimètres de haut pour parer aux éventuelles inondations et conserver de la fraîcheur. En cette période, les colonies sont composées de plusieurs milliers d'individus et souvent mélangées à celles des Flamants roses. La femelle pond un œuf unique incubé par les deux parents pendant 28 jours. Ils alternent toutes les 24 heures. Après éclosion, le poussin gris mange la coquille de son œuf et est nourri par les deux parents d'une " soupe " durant les deux prochains mois. Il n'est pas aisé pour le tout jeune flamant de reconnaître le murmure de ses parents au milieu des milliers d'autres couples. D'où l'importance de l'ouïe chez cette espèce. À six jours, le poussin rejoint la crèche de la colonie et se mêle aux autres. L'apprentissage de la vie débute. Au bout d'une semaine, il saura courir, à quatre semaines il aura ses plumes, enfin il saura voler au bout de douze. Durant cette période le poussin est facilement la proie des Marabouts d'Afrique et des Vautours oricou, à tête blanche et égyptiens. Léopards, guépards, lions et chacals sont aussi ses grands prédateurs, tout comme pour les adultes.

Distribution

Le Flamant nain se rencontre principalement dans les lacs de vallée du grand rift, en Éthiopie, au Kenya et en Tanzanie. De plus petits groupes se trouvent en Afrique de l'Ouest, Afrique Australe, en Asie, en Inde et au Pakistan. Quelques individus isolés sont visibles dans le sud de l'Espagne où un couple a été observé avec un comportement nuptial. L'espèce est occasionnellement vue à partir de 2008 en Camargue et régulièrement depuis 2013. Il s'agit là d'un ou de deux individus.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Seuls trois sites de reproductions existent en Afrique et aucun n'est soumis à une protection particulière. Leur seul avantage est de se situer dans des réserves ou parcs nationaux, malheureusement exposés à la pollution des métaux lourds. Des propositions de projet minier et de systèmes hydroélectriques sont toujours en cours d'étude depuis 2008 et n'ont jamais été totalement abandonnés. Ceci pourrait entraîner un déclin rapide de l'espèce classée quasi menacée et très sensible à la pollution et aux dérangements humains. Un plan d'action international s'est mis en place en 2006 pour surveiller régulièrement les populations et tenter une protection totale.
La population est estimée entre 15 000 et 25 000 en Afrique de l'Ouest, entre 1 500 000 et 2 500 000 en Afrique Orientale, entre 55 000 à 65 000 en Afrique du Sud et à Madagascar et de 650 000 en Asie du Sud.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/05/2016 par Nathalie Santa Maria © 1996-2017 Oiseaux.net