Fou brun

Sula leucogaster - Brown Booby

Systématique
  • Ordre
    :

    Suliformes

  • Famille
    :

    Sulidés

  • Genre
    :

    Sula

  • Espèce
    :

    leucogaster

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 74 cm
  • Envergure
    : 132 à 150 cm.
  • Poids
    : 724 à 1550 g
Longévité

24 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Les fous bruns ont un capuchon et des parties supérieures très sombres. Chez la race nominale, la tête est brun noirâtre, le cou et le haut de la poitrine sont moins noirâtres et affichent une teinte brun-chocolat. Le dessus des ailes est plus foncé légèrement plus noir sur les primaires et les couvertures.
Les parties inférieures sont blanchâtres, de la mi-poitrine jusqu'aux sous-caudales, de même que les axillaires, les moyennes et les petites couvertures. Les grandes couvertures secondaires varient du blanc au gris, les grandes couvertures primaires sont gris sombre, presque aussi foncées que le dessous des rémiges.
Les iris varient du gris au jaune pâle, le bec est bleu poudré avec la base de la mandibule et la pointe légèrement plus sombres. La peau nue faciale et orbitale vont du jaune-citron au jaune olivâtre. Les pattes sont jaune sulfuré.
Les sexes sont semblables mais la femelle est plus grande. Les ornements faciaux ont des nuances différentes, le bec est rose chair. Chez les juvéniles, la tête jusqu'à mi-poitrine et le dessus sont brun-cuivre. Les scapulaires et les couvertures alaires ont des liserés brun pâle. Les rémiges, les couvertures et les rectrices sont plus sombres. La poitrine et le ventre sont bruns avec d'abondantes mouchetures blanchâtres.
Les iris et le bec sont gris, les pattes sont orange-chair. Le dessous des immatures se rapproche plus de celui des adultes. La race plotus est grande et plus uniformément brune que les parents. Les races etesiaca et brewster ont la tête ou le front plus teintés de gris.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Sula leucogaster leucogaster (Caribbean and Atlantic Is.)
  • Sula leucogaster brewsteri (coasts of w USA and w Mexico)
  • Sula leucogaster etesiaca (Pacific coasts of Central America and Colombia)
  • Sula leucogaster plotus (Red Sea through the Indian Ocean to the w and c Pacific)

Noms étrangers

  • Brown Booby,
  • Piquero Pardo,
  • Alcatraz-pardo,
  • Weißbauchtölpel,
  • barna szula,
  • Bruine Gent,
  • Sula fosca,
  • Brun sula,
  • Brunsule,
  • sula hnedá,
  • terej žlutonohý,
  • Brun Sule,
  • ruskosuula,
  • Bruinmalgas,
  • mascarell bru,
  • Brúnsúla,
  • głuptak białobrzuchy,
  • brūnā sulla,
  • rjavi strmoglavec,
  • Бурая олуша,
  • Angsa-batu coklat,
  • カツオドリ,
  • 褐鲣鸟,
  • นกบู๊บบี้สีน้ำตาล,
  • 白腹鰹鳥,

Voix chant et cris

Fou brun
♂ adulte nuptial

Chez les fous bruns, les mâles émettent des sifflements bas qui se transforment en "chuff chuff" puissants quand ils deviennent excités ou agressifs. Les femelles produisent un "a-aarrk" rauque et caquetant qui est très semblable au cri du Fou à pieds bleus (Sula nebouxii).

Habitat

Les fous bruns sont des oiseaux exclusivement maritimes. Ils recherchent surtout leur nourriture dans les eaux intérieures qui sont situées près des côtes. En dépit de cette forte prédisposition, ils se posent rarement sur les surfaces aquatiques. Ils se reproduisent sur les îles rocheuses et nues ou sur les atolls coralliens. Ils marquent une certaine préférence pour les falaises et les rochers pentus, ils ne négligent pas pour autant les sols plats.
Dans les régions qui possèdent des arbres, ils installent volontiers leurs nids dans les branches. Occasionnellement, on peut les observer dans zones de végétation dense.

Comportement traits de caractère

Les adultes ont tendance à rester plus ou moins continuellement à proximité des lieux des colonies. Par contre, les juvéniles et les non-nicheurs se dispersent grandement. Il y a de nombreux rapports concernant les échanges entre les différentes colonies. Les colonies de fous bruns sont généralement moins volumineuses que celles des autres sortes de sulidés.
Les femelles sont environ 38% plus grandes que leur partenaire. Cependant, les mâles plus agiles sont capables d'effectuer de plus grands déplacements et de parcourir de plus longues distances.
Les fous bruns pêchent en plongeant sous la surface de l'eau, s'aidant de leurs ailes et de leurs pattes pour pénétrer tête la première sous l'océan. Les mâles prennent leur élan depuis une plus grande hauteur et la trajectoire de leur plongeon est souvent plus oblique. Une autre technique de pêche consiste à racler la surface de l'eau pour capturer les poissons volants qui en émergent.
Les fous bruns pratiquent le kleptoparasitisme, chapardant les proies de certaines espèces telles que les fous à pieds bleus, les fous masqués et les frégates.
Leurs parades sont assez semblables à celles des autres fous.

Alimentation mode et régime

Les fous bruns se nourrissent surtout de poissons volants (exocètes et cypselures) ainsi que de calmars. Cependant de nombreuses études suggèrent qu'ils se nourrissent de façon opportuniste et qu'ils consomment à peu près toutes les ressources aquatiques qu'ils trouvent, du moins quand ils se reproduisent. Les fous bruns sont en effet moins dépendants des poissons que les autres fous.
Dans une étude réalisée à Hawaï, les poissons volants constituent la catégorie la plus importante, les carangidae et les mullidae arrivent respectivement en 2ème et 3ème position. Le menu varie selon les saisons, les années et les lieux. Les anchois constituent un apport non négligeable.

Reproduction nidification

Dans certaines régions, les couples reproducteurs sont extrêmement saisonniers, notamment dans la Grande Barrière de corail en Australie où la nidification se déroule en 2 périodes, d'octobre à décembre et de mars à juillet. Les fous bruns se reproduisent principalement pendant la saison humide, la pointe de l'activité a lieu en novembre. Ailleurs qu'en Australie, la reproduction se fait de façon plus opportuniste, sur une période plus ou moins continue, dans des lieux où les conditions sont très favorables. Les colonies de fous bruns ont tendance à être plus modestes que celles des autres membres de la famille des sulidés.
Les nids sont une simple petite dépression garnie avec des brindilles et avec des herbes, souvent sur une corniche de falaise ou une pente douce, mais également sur le sol plat au milieu de buissons denses. Les sites en sol plat sont généralement sélectionnés quand il n'y a pas concurrence avec les fous masqués (Sula dactylatra), ces derniers supportant des espèces de taille plus modeste pour partager leur nidification.
La ponte comprend normalement 2 œufs mais la couvée est couvent réduite à 1 seul élément, l'oisillon le plus jeune étant souvent tué par son aîné plus développé, phénomène qui est connu sous le nom de caïnicide. Cet évènement n'est pas obligatoire, le second oisillon peu parfaitement survivre si les ressources alimentaires sont satisfaisantes. La durée d'incubation est de 43 jours. A leur naissance, les poussins ont un duvet blanchâtre. Ils ne sont totalement emplumés et aptes à prendre leur envol qu'entre 85 à 105 jours. Ils peuvent rester dépendant du soin parental jusqu'à 250 jours. Ils atteignent la maturité sexuelle au bout de 2 à 3 ans. Le mortalité adulte est faible et atteint à peine 6%.

Distribution

4sous-espèces sont officiellement reconnues :
· S. l. leucogaster - îles du sud du Golfe du Mexique, océan Atlantique dans les eaux caribéennes et tropicales.
· S. l. plotus - mer Rouge et océan Indien tropical (en particulier partie occidentale) est et nord de l'Australie et centre de l'océan Pacifique.
· S. l. brewsteri - extrême est du Pacifique (îles du golfe de Californie, Tres Marías et Clipperton Islands, probablement d'autres petites îles).
· S. l. etesiaca- régions humides du Pacifique en Amérique Centrale et dans le nord-ouest du continent sud-américain (jusqu'au sud de la Colombie et l'Équateur).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbbok des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. D'après de nombreux experts, elle est même probablement la plus nombreuse et la plus répandue. Toutefois la population est fragmentée, éparse et, du coup, il est difficle d'évaluer les effectifs qui sont probablement supérieurs à plusieurs centaines de milliers d'oiseaux qui sont répartis dans plus de 100 colonies. Dans la mer Rouge, il y a environ 13 000 couples au large du Yémen et 10 000 couples dans les îles érythréennes. Dans l'océan indien, à proximité des Seychelles, les populations sont plutôt modestes. Dans la mer de Java, et plus particulièrement à Christmas Island, on peut dénombrer 5 000 à 7 000 individus. Au large de l'Australie, on peut compte jusqu'à 20 000 couples, en particulier dans l'île Lacépède. Aux Caraïbes, les effectifs sont estimés à 17 000 couples.
Dans les années passées, la population a été considérablement réduite à cause des persécutions humaines, en particulier la cueillette des œufs. Cette pratique appartient à une tradition longuement établie et aujourd'hui, compte-tenu de l'absence de mesures protectrices, elle subsiste encore, dans une proportion plus modeste, dans certaines régions.
Les fous bruns sont également affectés par le tourisme grandissant et la fréquentation ou le piétinement des sites. L'introduction de mammifères prédateurs dans les îles provoque également des dégradations.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net