Fou du Cap

Morus capensis - Cape Gannet

Systématique
  • Ordre
    :

    Suliformes

  • Famille
    :

    Sulidés

  • Genre
    :

    Morus

  • Espèce
    :

    capensis

Descripteur

(Lichtenstein, MHK, 1823)

Biométrie
  • Taille
    : 90 cm
  • Envergure
    : 160 à 175 cm.
  • Poids
    : 2600 g
Distribution

Distribution

Description identification

Grand oiseau marin noir et blanc (adultes), brun (juvéniles) ou panaché de noir, blanc et brun (immatures). Tête orangée (adultes). Long bec grisâtre. Peut être confondu avec le Fou de Bassan (Morus bassanus) dont il se distingue par les rémiges secondaires (grandes plumes à l'arrière de l'aile) et les rectrices noires et non blanches. Les différences avec le Fou austral (Morus serrator) sont beaucoup plus subtiles, le Fou austral ayant la ligne noire descendant du bec à la gorge, plus courte et les rectrices externes blanches.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cape Gannet,
  • Alcatraz de El Cabo,
  • Alcatraz do Cabo,
  • Kaptölpel,
  • fokföldi szula,
  • Капская олуша,
  • 南非鲣,
  • Kaapse Jan van Gent,
  • Sula del Capo,
  • Kapsula,
  • Kappsule,
  • głuptak przylądkowy,
  • sula tmavochvostá,
  • terej jihoafrický,
  • Kapsule,
  • kapinsuula,
  • Witmalgas,
  • ケープシロカツオドリ,

Voix chant et cris

Le fou du Cap crie surtout à la colonie, mais aussi pendant qu'il se nourrit en groupes. Son cri typique est très semblable à celui du Fou de Bassan. C'est un cri répété, sonore, discordant et guttural 'urrah'.

Habitat

Strictement marin ; jamais vu très loin des côtes. Espèce endémique de l'Afrique Australe ne se reproduisant qu'en Afrique du Sud et Namibie.

Comportement traits de caractère

Fou du Cap
adulte

Très grégaire sur les sites de reproduction. Les adultes ne s'en éloignent pas. Les jeunes se dispersent jusqu'au golfe de Guinée sur la côte Atlantique et jusqu'au Mozambique sur celle de l'océan Indien. Des oiseaux ont été observés jusqu'en Australie. Exceptionnel sur les côtes européennes (Portugal, Espagne). Jamais observé en France.
Le vol : Très peu de coups d'ailes. Longs planés près de l'eau ou haut dans le ciel selon les conditions météo. Pêche en plongeant, ailes repliées, de plusieurs dizaines de mètres.

Alimentation mode et régime

Uniquement piscivore. Les proies principales sont les sardines et les anchois.

Reproduction nidification

Colonies compactes établies sur des îlots le plus souvent plats. La population mondiale est répartie sur uniquement 6 îlots. Le nid est constitué de débris ramassés en mer et agglomérés par les fientes des oiseaux. Pond un seul oeuf couvé pendant un mois et demi. Les jeunes prennent leur envol après plus de 3 mois. Adultes à 3 ou 4 ans.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population est comprise entre 80 000 et 100 000 couples. Après un fort déclin, elle connaît une légère hausse. Longtemps chassés pour l'alimentation humaine (plus maintenant). A souffert des forts dérangements dus à l'exploitation du guano. La surpêche qui entraîne une forte diminution des proies est également un problème qui peut se révéler crucial dans les prochaines années. Le principal prédateur est l'Otarie du Cap (Arctocepalus pusillus) qui capture les jeunes dans les colonies, entraînant parfois leur abandon.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/07/2005 par Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net