Ganga à ventre brun

Pterocles exustus - Chestnut-bellied Sandgrouse

Systématique
  • Ordre
    :

    Pterocliformes

  • Famille
    :

    Pteroclidés

  • Genre
    :

    Pterocles

  • Espèce
    :

    exustus

Descripteur

Temminck, 1825

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : 48 à 51 cm.
  • Poids
    : 140 à 241 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les gangas à ventre brun possèdent une queue composée de 16 rectrices, les plumes centrales étant plus allongées. Ils ont un iris brun sombre avec un anneau oculaire jaunâtre. Les tarses sont chamois blanchâtre, le bec bleu pâle ou bleu-gris. Les sexes sont différents.
Chez le mâle adulte, la majorité de la tête est jaune-ocre, contrastant avec la calotte et le cou sombres. La plus grande partie du manteau et du dos sont isabelle sombre avec des reflets olivâtres sous certaines lumières. Une fine ligne noire sépare le haut de la poitrine du ventre brun foncé. Les scapulaires et la partie centrale du dos sont marqués de taches jaune pâle avec une bordure noire. Les tertiaires et les couvertures alaires présentent les mêmes motifs qui font l'effet d'une tache jaunâtre lorsqu'ils sont vus à distance. Les primaires sont nettement noires. Le dessous des ailes est unique dans le genre pterocles, paraissant uniformément brun sombre des couvertures alaires jusqu'aux rémiges. La femelle ressemble assez largement à son partenaire, y compris en ce qui concerne le dessous des ailes. Cependant le capuchon et l'arrière du cou sont striés alors que la poitrine est pointillée et encadrée de noir. Les parties supérieures sont finement barrées de noir et les évidentes marques crème sur le dos forment au moins cinq bandes bien visibles sur les couvertures alaires. Le dessous du ventre sombre est distinctement barré de chamois.
Les juvéniles ressemblent aux adultes de leur sexe respectif. Cependant, le jeune mâle ne possède pas la fine bande pectorale noire. Chez les deux sexes, les rectrices centrales allongées sont absentes et les parties supérieures sont plus étroitement barrées.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Pterocles exustus exustus (w AF to India)
  • Pterocles exustus floweri (Egypt)
  • Pterocles exustus ellioti (se Sudan, Eritrea, n Ethiopia, Somalia)
  • Pterocles exustus olivascens (sw Ethiopia, Kenya, n Tanzania)
  • Pterocles exustus erlangeri (w and s Arabian Pen.)
  • Pterocles exustus hindustan (se Iran, Pakistan, India)

Noms étrangers

  • Chestnut-bellied Sandgrouse,
  • Ganga Moruna,
  • Ganga-castanha,
  • Braunbauch-Flughuhn,
  • Barnahasú pusztaityúk,
  • Рыжебрюхий рябок,
  • 栗腹沙鸡,
  • Roodbuikzandhoen,
  • Grandule panciacastana,
  • Brunbukad flyghöna,
  • Brunbuksandhøne,
  • stepówka brunatnobrzucha,
  • stepiar tmavobruchý,
  • stepokur hnědobřichý,
  • Brunbuget Sandhøne,
  • savannihietakyyhky,
  • ,
  • チャバラサケイ,

Voix chant et cris

Ganga à ventre brun
adulte

Le cri le plus fréquent est une série de 'whit-kt-arr' doubles et gargouillants. On peut également entendre un 'gutta' gloussant émis en vol ou à partir du sol où il fait office de cri de contact. Les femelles produisent des cris moins aigus et plus grinçants.

Habitat

Présent jusqu'à 1700 mètres d'altitude, le ganga à ventre brun fréquente les semi-déserts, les zones arides de petits arbustes, ainsi que les steppes planes ou inclinées dont le sol est vaseux, rocheux ou caillouteux. Il évite les régions sableuses dans certaines parties de son aire de distribution. En Afrique, où son territoire coïncide avec celui du ganga du Lichtenstein, il marque une certaine préférence pour les habitats ouverts sans arbres ni arbrisseaux. En Inde, il utilise les zones de buissons épineux et les sous-bois herbeux qui sont arrosés par 12 à 35 millimètres de précipitations annuelles. Il peut nicher dans des endroits torrides où les maximas d'été approche les 50 degrés, mais on le trouve également à des plus hautes élévations qui bénéficient de températures plus fraiches et plus clémentes.
Le ganga à ventre brun vit à cheval sur deux continents : l'Afrique et l'Asie. En Afrique, il occupe une fine bande au sud du Sahara qui part de la Mauritanie et du Sénégal et aboutit jusqu'au Kenya en passant par le Mali, le Niger, le Tchad, le Soudan, et la Tanzanie. En Asie, on le trouve sur les côtes de l'Arabie, celles de l'Iran et surtout dans presque tout le subcontinent indien excepté l'extrême sud et Ceylan. Il existe 6 sous-espèces reconnues (4 en Afrique, 2 en Asie) : la race type Exustus vit en Afrique du Sénégal jusqu'au Soudan. La race Floweri vit dans le centre de l'Egypte et la vallée du Nil. Elliotti est présente dans le sud-est du Soudan, le nord de l'Ethiopie et la Somalie. Olivascens est sédentaire du sud de l'Ethiopie jusqu'en Tanzanie. La race Erlangeri est présente dans l'ouest et le sud de l'Arabie. Enfin, la race Hindustan vit dans le sud-est de l'Iran et la péninsule indienne.

Comportement traits de caractère

C'est une espèce grégaire, mais la taille des rassemblements varie considérablement selon les régions, de 30 individus jusqu'à une petite centaine. Elle est principalement sédentaire mais il est évident que la chute des précipitations provoque une certaine forme de nomadisme en Afrique de l'Ouest, en Somalie et en Inde. Les gangas à ventre brun recherchent leur nourriture aux heures les plus fraiches de la matinée et de l'après-midi. Ils se désaltèrent environ 2 à 4 heures après le lever du soleil, plus précocément en cas de forte chaleur. En cas de canicule, certains oiseaux visitent également des trous d'eau juste avant le crépuscule. Les gangas à ventre brun peuvent parcourir jusqu'à 80 kilomètres pour trouver un point d'eau. Ils se reposent à terre en groupes compacts pendant la nuit et parfois aux heures les plus chaudes de la journée.

Alimentation mode et régime

Les gangas à ventre brun se nourrissent principalement de petites graines dures, avec sans doute une certaine préférence pour les légumineuses. En Afrique comme en Inde, ils consomment les graines de l'indigotier et du téphronia. Ils ingurgitent également des graines cultivées qu'ils trouvent dans les chaumes, ainsi que des racines et des insectes. Des petits graviers sont souvent ingérés pour faciliter le transit.

Reproduction nidification

Les gangas à ventre brun nichent à terre. Ils grattent une petite dépression qu'ils délimitent avec un fin cordon d'herbes. Parfois, ils ne fixent pas du tout de contours au nid. La ponte comporte trois oeufs brillants, de couleur crème ou chamois avec des marques brun rougeâtre ou gris violacé. Ils sont déposés à deux jours d'intervalle et couvés pendant 20 à 23 jours, le mâle assurant les relais nocturnes. Les deux parents s'occupent de l'éducation des jeunes qui sont nidifuges et sont capables de se nourrir peu de temps après l'éclosion. Le mâle seul s'occupe de désaltérer la nichée et de rapporter l'eau. On ne possède pas de données précises concernant le développement des jeunes et leur accès à l'autonomie, mais on pense qu'ils sont capables de voler avant même d'avoir achevé totalement leur croissance.
La saison de nidification est plutôt longue et varie selon les latitudes mais aussi probablement selon l'abondance des précipitations : janvier-mai et sans doute novembre-janvier dans le nord de l'Inde, avril-juin en Arabie et dans la corne de l'Afrique, février-novembre au Kenya, mai-novembre dans le nord de la Tanzanie, mars-juillet principalement au Sénégal et au Mali.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 08/10/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net