Grèbe à cou noir

Podiceps nigricollis - Black-necked Grebe

Systématique
  • Ordre
    :

    Podicipédiformes

  • Famille
    :

    Podicipédidés

  • Genre
    :

    Podiceps

  • Espèce
    :

    nigricollis

Descripteur

Brehm, CL, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 34 cm
  • Envergure
    : 56 à 60 cm.
  • Poids
    : 250 à 350 g
Distribution

Distribution

Description identification

Grèbe de petite taille, nicheur localisé en France. Le plumage nuptial du cou noir est des plus raffinés: dessus du corps et cou noirs, sous-caudales blanches, flancs d'un beau roux, tête noire avec mèche blonde remarquable s'étendant en arrière de l'oeil, iris rouge. Description en plumage internuptial : dessus du corps gris foncé, cou et flanc gris, dessous des joues blanc, capuchon noir, arrière train 'ébouriffé' blanc. Dans les 2 plumages, ailes sombres avec rémiges secondaires et poitrine blanches (seulement visibles en vol). Confusion possible en plumage hivernal avec le g. esclavon que l'on distingue notamment à sa tache blanche au niveau du lore et au blanc sur la partie avant du cou.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Podiceps nigricollis nigricollis (widespread)
  • Podiceps nigricollis gurneyi (Africa south of the Sahara)
  • Podiceps nigricollis californicus (North America)

Noms étrangers

  • Black-necked Grebe,
  • Zampullín Cuellinegro,
  • Mergulhão-de-pescoço-preto,
  • Schwarzhalstaucher,
  • Feketenyakú vöcsök,
  • Черношейная поганка,
  • 黑颈,
  • Geoorde Fuut,
  • Svasso piccolo,
  • Svarthalsad dopping,
  • Svarthalsdykker,
  • (perkoz) zausznik,
  • potápka čiernokrká,
  • potápka černokrká,
  • Sorthalset Lappedykker,
  • mustakaulauikku,
  • Swartnekdobbertjie,
  • ハジロカイツブリ,

Voix chant et cris

Le répertoire du grèbe à cou noir est très peu développé. Il se résume à de fins cris aigus.

Habitat

Vit sur les étangs riches en végétation aquatique. En hiver, on le trouvera également sur les lacs et les littoraux (lagunes, baies...). Les plans d'eau fréquentés en hiver peuvent être de grande taille.

Comportement traits de caractère

Grèbe à cou noir
♂ adulte

En période hivernale, l'espèce est particulièrement grégaire. En plus des sédentaires vivant en France, des individus nordiques migrateurs viennent renforcer les effectifs hivernaux dans l'Hexagone (plusieurs milliers). En période de reproduction, le grèbe à cou noir s'associe souvent à des colonies de Mouette rieuse et de Guifette moustac. Cette attitude lui offre une sécurité supplémentaire pour l'épisode reproductif.
Le vol : En vol, silhouette typique de grèbe avec le cou tendu, les pattes semi-palmées un peu pendantes, et des battements d'ailes rapides.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire du grèbe à cou noir se compose essentiellement d'insectes mais aussi de crustacés et de poissons. Plonge fréquemment pour pêcher comme les autres grèbes.

Reproduction nidification

Le nid de ce Podicipédidé est construit dans des végétaux hélophytes : il correspond à un tas flottant de débris (feuilles et tiges de roseaux...). La nidification s'effectue souvent en petites colonies (jusqu'à quelques dizaines de couples). La femelle dépose 1 à 2 pontes annuelles de 3 à 4 oeufs. La couvaison est assurée conjointement pendant environ 3 semaines. Les jeunes sont nidifuges : durant les premières semaines, les adultes les transportent sur leur dos! Quand l'adulte plonge, les petits restent sur le dos. Les principales populations nicheuses françaises se situent logiquement dans des régions riches en étangs : Forez, Dombes, Brenne, Sologne, Sud Mosellan, Camargue...

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Espèce rare en France mais au statut non défavorable (population comptant environ 1200 couples nicheurs). Statut non défavorable en Europe. Les populations européennes se portent bien, en effet elles progressent. Le maintien de la qualité des habitats aquatiques est indispensable pour la protection efficace de cette espèce. Les populations hivernant en mer sont régulièrement victimes des hydrocarbures (marées noires et dégazages).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/01/2004 par Alexandre Knochel © 1996-2017 Oiseaux.net