Hypolaïs d'Upcher

Hippolais languida - Upcher's Warbler

Hypolaïs d'Upcher
1ère année
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Acrocephalidés

  • Genre
    :

    Hippolais

  • Espèce
    :

    languida

Descripteur

(Hemprich Ehrenberg, 1833)

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : 20 à 23 cm.
  • Poids
    : 12 à 13 g
Distribution

Distribution

Description identification

Elle est plus grande et plus grise que l'Hypolaïs pâle, notamment par rapport à la race orientale (Hippolais pallida elaeica) dont elle recouvre l'aire de répartition. Chez l'hypolaïs d'Upcher, les sexes sont semblables. En plumage frais, les adultes présentent un dessus gris brunâtre, avec marginalement un capuchon et une nuque plus pâle. Le croupion et les couvertures sus-caudales sont également plus clairs, grisâtre ou avec une nuance chamois-sable. Le sourcil crème pâle ou blanc est étroit et stoppe net juste au-dessus des couvertures auriculaires. L'anneau orbital blanc est parfaitement visible. Les couvertures auriculaires gris-brun pâle portent quelques mouchetures brunes. Les joues sont également mouchetées de gris sur fond crème. Les parties inférieures sont blanches avec parfois une nuance crème en plumage très frais et quelques petites infiltrations de gris-brun ou de chamois clair sur les côtés du cou, l'extérieur de la poitrine et la partie basse des flancs. La queue est gris-brun foncé ou gris noirâtre, avec une large terminaison blanche et des liserés chamois sur les rectrices les plus extérieures. Les rémiges, les couvertures primaires et la plus grande partie de l'alule sont gris-brun sombre avec un liseré chamois-gris ou blanchâtre sur les primaires qui s'élargit sur les secondaires et les tertiaires. Le reste des couvertures alaires est brun-gris avec une bordure gris pâle. Le dessous de l'aile et les axillaires sont crème ou blanchâtres. La mandibule supérieure est gris-brun, noir bleuâtre ou corne grisâtre foncé avec un bord tranchant clair. La mandibule inférieure est jaune paille clair, jaune-corne pâle ou jaune rosâtre. Les pattes sont gris-plomb, gris-brun ou brun léger. L'iris varie de la couleur noisette au brun rougeâtre chez les adultes.
En plumage usé, le dessus est plus brun et plus terne. Le sourcil, l'anneau orbital et les parties inférieures sont plus blanches. Les rémiges et la queue sont également plus clairs en raison de la décoloration due à l'usure. Les liserés des primaires sont plus réduits, ceux des tertiaires plus gris pur. L'extrémité blanche de la queue est moins évidente. Les bordures chamois des rectrices exterieures sont celles qui subissent le moins de dommage, encore que leur surface soit considérablement diminuée.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Upcher's Warbler,
  • Zarcero lánguido,
  • Felosa de Upcher,
  • Dornspötter,
  • bozótgeze,
  • Пустынная пересмешка,
  • 淡色篱莺,
  • Grote Vale Spotvogel,
  • Canapino di Upcher,
  • Orientsångare,
  • Gråsanger,
  • zaganiacz pustynny,
  • sedmohlások veľkozobý,
  • sedmihlásek pustinný,
  • Orientgulbug,
  • harmaakultarinta,
  • ,
  • アレチウタイムシクイ,

Voix chant et cris

Le chant est une série de phrases du type rousserolle , plus pur et plus doux que celui de l'Hypolaïs pâle, avec des notes flûtées mélodieuses et des pauses. Les phrases sont répétées 3 ou 4 fois comme chez la Rousserolle des buissons. (Acrocephalus dumetorum). Le cri est est un 'tac' ou un 'tcheuc' doux et profond, souvent répété. Il paraît très semblable à celui de l'Hypolaïs pâle.

Habitat

L'hypolaïs d'Upcher habite les zones arides et semi-désertiques telles que les dunes de sable avec de la broussaille basse, des bouquets de tamaris ou des petits arbres. Il fréquente également les petites enclaves de vignes et de vergers dans le désert, les zones boisées claires, les fourrés près des cours d'eau et dans les vallées, ainsi que les flancs de collines pierreux jusqu'à 2400 mètres. En hiver, ou le trouve dans les zones désertiques et arides avec acacias, broussailles et buissons, les régions sèches avec ou sans arbres, ainsi que dans les zones boisées jusqu'à 1600 mètres. L'aire de répartition de cette hypolaïs se situe au Proche-Orient, de la Syrie et du sud-est de la Turquie en direction du sud jusqu'en Israël et probablement la Jordanie. Cette aire s'étend également en direction de l'est vers le sud de l'Arménie, le nord de l'Iran, la rive orientale de la mer d'Aral, le Kyzylkum, les monts Karatau, le désert de Muyunkum, les monts Darvaz, l'Afghanistan et le nord du Balouchistan. L'hypolaïs d'Upcher prend ses quartiers d'hiver dans une zone réduite de l'est de l'Afrique, au Kenya, dans le sud de la Somalie, dans l'est de l'Ouganda et probablement dans le nord de la Tanzanie.

Comportement traits de caractère

Les hypolaïs d'Upcher vivent habituellement en solitaire ou en couple. Ils ne sont pas particulièrement timides en période de nidification et quand ils sont de passage pendant la migration, néanmoins ils se révèlent plus méfiants et fuient la présence humaine lorsqu'ils sont dans leurs quartiers d'hiver. Ils se tiennent souvent perchés bien droits sur les rochers en paysage dégagé. Les mâles chantent fréquemment à découvert à partir d'un perchoir situé au sommet d'un buisson. Le vol chanté est composé de deux phases, d'abord l'envol à partir d'un perchoir puis une lente ascension effectuée avec de souples mouvements d'ailes, ensuite une descente en glissade réalisée avec les ailes grandes écartées à la manière d'un verdier. Par ailleurs, son vol habituel paraît assuré avec de puissants battements d'une grande fluidité, le corps étant maintenu à l'horizontale.
La démarche est disgracieuse mais volontaire avec des longs sauts et des sautillements. Comme chez l'Hypolaïs des oliviers, les déplacements dans le but de rechercher le nourriture sont puissants et agressifs. Ils comprennent des étirements de la tête et du cou vers le haut, des inclinations en avant et sur les côtés et également de brusques projections en avant en direction de la nourriture. L'hypolaïs d'Upcher effectue toutes sortes de mouvements exagérés de la queue, inclinaison vers le bas, dressage à la verticale, déploiement en éventail et même mouvements circulaires qui rappellent l'attitude de la Pie-grièche écorcheur, encore que les mouvements de cette dernière ne soient pas aussi marqués.

Alimentation mode et régime

Apparemment, l'hypolaïs d'Upcher se nourrit principalement d'invertébrés, mais on ne sait pas si les fruits constituent un part importante de son régime à la fin de l'été comme c'est le cas pour les autres hypolaïs. Il recherche surtout sa nourriture dans l'étage inférieur de la végétation, mais également dans des parties plus exposées du feuillage. Pendant la saison de reproduction, il n'est pas rare qu'il prospecte dans les zones ombragées entre les buissons, son bec fouillant dans les racines et dans les feuilles.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de la fin vril au mois de juin en Arménie, en juin en Turquie. Le nid est placé dans les buissons ou dans un arbre bas, jusqu'à 2 mètres au-dessus du sol. C'est une construction très soignée, en forme de coupe arrondie ou cylindrique, avec une base ronde. Les matériaux utilisés sont des herbes fines, des tiges, des poils, du duvet végétal ainsi que des toiles d'araignées. L'intérieur est garni de matériaux plus fins tels que des plumes et de la fourrure. Les parois extérieures intègrent souvent des cocons d'insectes ou d'araignées. La femelle dépose 4 ou 5 oeufs de forme elliptique, lisses et brillants, avec une teinte rose-lilas pâle, violacée ou grise. La surface des oeufs est partiellement mouchetée ou tachetée de gris ou de noirâtre. La période d'incubation et le rôle dévolu à chaque parent ne sont pas déterminés.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/11/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net