Merle à plastron

Turdus torquatus - Ring Ouzel

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    torquatus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : 38 à 42 cm.
  • Poids
    : 90 à 130 g
Longévité

8 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Espèce montagnarde dans nos contrées. Migratrice ou sédentaire. L'identification est aisée. En effet, le plumage du merle à plastron correspond grossièrement à celui du Merle noir avec une grosse bavette blanche trônant sur la poitrine. Le merle à plastron n'a pas par contre de cercle orbital jaune mais présente des liserés clairs sur les plumes des ailes et du bas-ventre. La femelle a un plumage aux couleurs moins nuancées que le mâle (dominante brune).

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Turdus torquatus torquatus (w and n Europe)
  • Turdus torquatus alpestris (n Spain and c Europe to Greece and w Turkey)
  • Turdus torquatus amicorum (c Turkey to Turkmenistan and n Iran)

Noms étrangers

  • Ring Ouzel,
  • Mirlo Capiblanco,
  • Melro-de-colar,
  • Ringdrossel,
  • Örvös rigó,
  • Beflijster,
  • Merlo dal collare,
  • Ringtrast,
  • Ringtrost,
  • drozd kolohrivec,
  • kos horský,
  • Ringdrossel,
  • sepelrastas,
  • merla de pit blanc,
  • Mánaþröstur,
  • drozd obrożny,
  • apkakles strazds,
  • komatar,
  • Белозобый дрозд,
  • クビワツグミ,
  • 环颈鸫,
  • 環頸鶇,

Voix chant et cris

Le chant du merle à plastron n'est pas sans rappeler celui de la Grive musicienne : les notes sont flûtées, accentuées et séparées de courts silences. Le phrasé est parsemé de courts gazouillis. Cependant, il n'est pas aussi mélodieux. Les cris ressemblent beaucoup à ceux du Merle noir.

Habitat

Dans le nord de son aire de répartition, le merle à plastron fréquente des milieux ouverts avec arbustes du type tourbière, lande... Dans nos montagnes, ce merle vit généralement dans la végétation arbustive de l'étage subalpin (zone de transition entre les forêts du montagnard et les landes de l'alpin).

Comportement traits de caractère

Espèce migratrice (Pyrénées, Massif-Central et Vosges) quittant nos montagnes en octobre pour le Haut-Atlas saharien. Sédentaire dans les Alpes. Oiseau aux moeurs solitaires (mais grégaire en migration) et de nature farouche.
Le vol : Juste après avoir volé, l'oiseau, perché sur un arbuste va hocher de la queue comme son cousin le Merle noir.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire du merle à plastron est assez diversifié et varie suivant la saison : vers de terre, baies, insectes, escargots...

Reproduction nidification

Le nid est construit à partir d'éléments végétaux (feuilles, mousses...) dans un arbuste ou dans la végétation herbacée généralement à proximité du sol. La femelle du merle à plastron dépose 2 pontes par an de 4 à 5 oeufs qu'elle couvera pendant 2 semaines avec son partenaire.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/01/2004 par Alexandre Knochel © 1996-2017 Oiseaux.net