Mésange noire

Periparus ater - Coal Tit

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paridés

  • Genre
    :

    Periparus

  • Espèce
    :

    ater

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 8 à 10 g
Longévité

7 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les paridés sont des passereaux corpulents de taille petite à moyenne. La couleur de leur plumage résulte essentiellement de la combinaison de jaune, rouge, bleu, noir et blanc. Les parties colorées sont d'habitude bien tranchées et dépourvues de stries ou taches. Leur bec est droit, assez cou... lire la suite

Description identification

A première vue, la mésange noire ressemble à la charbonnière. Un examen plus détaillé permet cependant de constater des différences. Elle est en effet dépourvue des couleurs vives de cette dernière et sa tête noir grisâtre n'est éclairée que par la tache occipitale blanche et les dessins de même couleur sur les joues. Le dessous blanc-gris contraste faiblement avec le dos gris bleuté. Les deux bandes blanches sur les ailes sont plus prononcées que chez les autres mésanges et facilitent l'identification de cette espèce même à distance. Les sexes sont identiques, cependant il est possible d'opérer une différenciation. Les femelles ont une bavette plus terne et plus brune, avec un lustre bleu moins évident. D'autre part, du moins en ce qui concerne la race britannicus qui vit en Angleterre, la bavette est plus large et plus triangulaire chez les mâles, plus étroite et de forme plus allongée chez les femelles. Les jeunes sont identiques aux adultes mais toutes leurs couleurs sont plus mates. Le noir, chez eux, est plutôt du marron.

Indications subspécifiques 24 Sous-espèces

  • Periparus ater ater (widespread)
  • Periparus ater abietum (continental w, c, se Europe and Asia Minor)
  • Periparus ater britannicus (Great Britain and ne Ireland)
  • Periparus ater hibernicus (Ireland. except ne.)
  • Periparus ater vieirae (Iberian Pen.)
  • Periparus ater sardus (Corsica and Sardinia)
  • Periparus ater atlas (Morocco)
  • Periparus ater ledouci (n Algeria and n Tunisia)
  • Periparus ater cypriotes (Cyprus)
  • Periparus ater moltchanovi (s Crimean Pen.)
  • Periparus ater michalowskii (Caucasus. except sw. and c and e Transcaucasia)
  • Periparus ater derjugini (ne Turkey to sw Caucasus)
  • Periparus ater eckodedicatus (w China)
  • Periparus ater gaddi (se Azerbaijan and n Iran)
  • Periparus ater chorassanicus (sw Turkmenistan and ne Iran)
  • Periparus ater phaeonotus (sw Iran)
  • Periparus ater rufipectus (se Kazakhstan to nw China)
  • Periparus ater martensi (Kali Gandaki area. c Nepal.)
  • Periparus ater aemodius (e Himalayas to n Burma)
  • Periparus ater pekinensis (ec China)
  • Periparus ater insularis (s Kuril Is. and Japan)
  • Periparus ater kuatunensis (se China)
  • Periparus ater ptilosus (Taiwan)
  • Periparus ater melanolophus (e Afghanistan and nw Pakistan to nw Himalayas)

Noms étrangers

  • Coal Tit,
  • Carbonero garrapinos,
  • Chapim-carvoeiro,
  • Tannenmeise,
  • Fenyvescinege,
  • Московка,
  • 煤山雀,
  • Zwarte Mees,
  • Cincia mora,
  • Svartmes,
  • Svartmeis,
  • sosnówka,
  • sýkorka uhliarka,
  • sýkora uhelníček,
  • Sortmejse,
  • kuusitiainen,
  • ,
  • ヒガラ,

Voix chant et cris

Mésange noire
♂ adulte

Son cri est un "tsi" flûté. Son chant, assez sonore, est de la forme "pitchou-pitchou-pitchou".

Habitat

La mésange noire est typiquement un habitant des forêts de résineux, sapinières, pinèdes et bois d'épicéas. Lorsqu'elle habite une forêt mixte, elle s'installe toujours là où prédominent les conifères. Elle va haut dans la montagne, jusqu'à la limite des forêts. L'introduction de monocultures d'épicéas dans les régions de collines et de plaines, a considérablement augmenté ses possibilités de nidification. Son aire de répartition forme une zone continue, s'étendant de l'Europe Occidentale, traversant les forêts d'Asie jusqu'à la mer d'Okhotsk, la Corée et le Japon. Au sud de cette zone, des lieux de nidification isolés existent dans les régions de haute montagne, là ou poussent des conifères. On a répertorié une multitude de sous-espèces (environ une vingtaine) réparties en 6 grands groupes : le Groupe Ater (7 races), le Groupe de l'Atlas (2 races) , le Groupe Chypriote (une seule race), le Groupe du Caucase (6 races), le Groupe Aemodius (2 races) et le Groupe Ptilosus (2 races). Les membres des deux derniers groupes, vivant en Chine Méridionale, portent une crête.

Comportement traits de caractère

Cet oiseau actif, paraissant infatigable, est parfois familier et confiant, parfois timide. Il vit seul ou en couples pendant la saison de nidification. Le reste de l'année, le mésanges noires se regroupent en bandes pouvant compter jusqu'à 50 individus, mais parfois des groupes de plusieurs centaines d'oiseaux peuvent être observés. Elles se reposent en solitaire sous des branches pendantes, dans de vieux nids, dans des massifs de lierre, dans des trous et dans des crevasses. Elles creusent parfois des cavités pour se reposer dans des souches pourrissantes. Les mésanges noires recherchent habituellement leur nourriture au sommet des conifères, utilisant leur bec adapté pour ouvrir les cônes ou pour picorer au milieu de aiguilles de conifères. Elles prospectent aussi régulièrement à terre, surtout durant la période hivernale. Ceci est particulièrement évident en Grande-Bretagne et en Europe Occidentale, régions où l'absence de couverture neigeuse facilite l'accès aux fruits tombés des châtaigniers, des hêtres et des chênes. Pendant la période qui va de juin à décembre, les mésanges noires constituent des garde-mangers. Elles stockent de la nourriture dans la partie supérieure des arbres, dans des bourgeons vides, sous un amas d'aiguilles, mais également sous des touffes de lichens, dans des fissures d'écorce et sur le sol. L'accès à ces réserves permet aux mésanges de surmonter parfois les périodes de disette.
En hiver, les populations septentrionales migrent vers le sud, parfois en si grand nombre que l'on peut parler d'invasion. Certaines atteignent la péninsule ibérique et l'ouest de la région méditerranéenne mais la plupart ne vont pas plus loin que l'Europe Centrale et Occidentale. Celles qui ont fait le choix de la sédentarité, souffrent du froid et du manque de nourriture. Elles trouvent leurs aliments à grand peine, la neige accumulée en couches sur les branches ou la formation de glace leur interdisant l'accès à l'écorce des arbres ou aux aiguilles d'épicéas. Comme l'alimentation de la mésange noire est composée en hiver essentiellement de graines d'épicéas, de sapins argentés, pins cembros ou hêtres, la mortalité peut être souvent assez importante.

Alimentation mode et régime

Mésange noire
adulte nuptial

La mésange noire se range parmi les oiseaux les plus utiles par la grande consommation qu'elle fait d'insectes nuisibles. En hiver, une grande part de son alimentation se tourne vers le végétal, surtout les graines de divers arbres à aiguilles.

Reproduction nidification

Mésange noire
adulte

Dans le Paléarctique Occidental, la saison de nidification se déroule d'avril à fin juillet. Dans l'Himalaya, il semble avoir lieu d'avril à juin. Comme la plupart des mésanges, la mésange noire niche dans les trous d'arbres, de mur ou les cavités terrestres. Toutefois, les bois de résineux ne lui offrent pas autant de possibilités que les forêts de feuillus. Dans ce genre de forêts, l'homme ne suspend pas autant de nichoirs, si bien que la mésange, outre les cavités naturelles d'arbres, doit se satisfaire d'une crevasse dans un rocher, un interstice entre des racines, un petit terrier de rongeur, et niche aussi dans les combles de cabanes forestières. Il est évident que ces nids, surtout ceux qui sont bâtis au sol, sont souvent détruits, soit directement par des prédateurs naturels, soit par l'écoulement des eaux résultant de fortes précipitations. Les couples nichent régulièrement deux fois par été. Le nid est très bien garni de mousses et de poils de bêtes et tout le travail d'installation du nid ainsi que la couvaison des 8 à 10 oeufs, incombe à la femelle. Ces oeufs sont semblables à ceux des autres mésanges et l'éclosion intervient au bout de 14 à 15 jours. Le nourrissage prend 16 à 17 jours, mais même après que les petits aient quitté le nid, les parents continuent à les alimenter quelques temps encore.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net