Oie à tête barrée

Anser indicus - Bar-headed Goose

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Anser

  • Espèce
    :

    indicus

Descripteur

(Latham, 1790)

Biométrie
  • Taille
    : 76 cm
  • Envergure
    : 140 à 160 cm.
  • Poids
    : 2000 à 3000 g
Distribution

Distribution

Description identification

L'Oie à tête barrée est très caractéristique. D'aspect général grise et blanche, elle ne peut être confondue avec une autre oie autant par ses caractéristiques physiques, comme la forme de son crâne, que par son plumage. Il n'existe pas de dimorphisme sexuel même si en couple on peut distinguer le mâle par sa taille légèrement plus grande que la femelle. L'adulte possède le même plumage toute l'année. La tête et les côtés du cou sont blancs avec deux barres horizontales noires, ce qui lui a donné son nom commun. La première barre est assez large et courte. Elle couvre l'arrière de la calotte et relie les deux yeux. La deuxième est plus longue et moins épaisse. Elle se situe en bas de la nuque. L'iris est brun. Le bec à base jaune devient orangé avec l'onglet noir. De profil, une ligne blanche descend le long de la nuque brun sombre à noir. La poitrine, de la même couleur que la nuque, devient gris clair vers le bas. Le ventre et les flancs sont également gris clair. Ces derniers deviennent plus foncés vers l'arrière avec les franges des plumes blanches formant des stries verticales bien visibles en station debout. Le bas ventre et les sous-caudales sont blancs. Le dos est gris foncé, les scapulaires sont gris clair avec de nettes stries blanches formées là encore par les franges des plumes. Les rémiges primaires et secondaires sont gris clair, les rémiges tertiaires sont plus foncées au centre. Sur le dessus des ailes gris clair, les franges des grandes et moyennes couvertures forment de fines lignes pâles, les rémiges secondaires et primaires internes sont noires, les régimes primaires externes sont grises pointées de noir. Le dessous des ailes est gris clair sur les couvertures, les grandes couvertures sont grises à pointes claires et les rémiges sont gris foncé. Les pattes sont jaune orangé.
La mue complète a lieu en juin/juillet, en général 24 à 28 jours après la naissance des poussins.

Le juvénile est semblable à l'adulte mais généralement plus terne. La bande noirâtre descendant sur la nuque est moins nette et remonte jusqu'à la calotte, les deux bandes horizontales sont absentes. Les plumes des juvéniles étant plus arrondies, aucune strie pâle n'est visible sur le corps. Les pattes et le bec sont plus ternes.

Les cas d'hybridation existent chez l'Oie à tête barrée. Dans la nature, l'hybridation avec l'Oie cendrée est occasionnelle. Quelques cas avec la Bernache cravant et éventuellement avec le Tadorne de Belon. En Europe, où l'Oie à tête barrée a été introduite, les hybridations se multiplient avec les Bernaches du Canada, la Bernache nonnette, l'Oie cygnoïde, l'Oie naine et l'Oie rieuse. En captivité elle peut s'hybrider avec toute sorte d'oie.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bar-headed Goose,
  • Ansar Indio,
  • Ganso-de-cabeça-listada,
  • Streifengans,
  • Indiai lúd,
  • Горный гусь,
  • 斑头雁,
  • Indische Gans,
  • Oca indiana,
  • Stripgås,
  • Stripegås,
  • gęś tybetańska,
  • hus vrchovská,
  • husa tibetská,
  • Indisk Gås,
  • tiibetinhanhi,
  • ,
  • インドガン,

Voix chant et cris

L'Oie à tête barrée, comme de nombreuses oies, est assez bruyante. Elle émet des "hin" ou "han". En vol elle émet des petits coups de klaxon légers, un peu nasaux. En groupe et posée elle émet des sifflements et des cancannements. Deux cris d'alertes existent, l'un pour prévenir de l'arrivée d'un oiseau de proie, le deuxième pour annoncer un prédateur terrestre.

Habitat

L'Oie à tête barrée peut vivre et se nourrir sur terre ou en mer. Sur terre, elle recherche les pâturages et les zones agricoles. Les zones humides temporaires ou permanentes d'altitudes sont recherchées pour la période de reproduction. Il s'agit généralement de lacs de montagne ou des zones inondées des milieux steppiques.

Comportement traits de caractère

L'Oie à tête barrée est typiquement migratrice. Elle vit en couple, en petits groupes familiaux ou en colonie formée de tous ces groupes. La nuit les groupes se forment pour constituer de grands dortoirs. Herbivore, elle recherche sa nourriture principalement dans les pâturages. Elle peut nicher seule ou en colonie, on peut compter dans ce dernier cas jusqu'à 1 millier de couples. Le couple est majoritairement monogame et uni pour la vie, mais des groupes constitués d'un mâle et de plusieurs femelles existent aussi.
Le vol : L'oie à tête barrée possède un vol battu. Elle peut voler entre 6 400 et 7 300 mètres d'altitude. On parlerait même d'une migration à travers l'Himalaya à une altitude impressionnante de 9 000 à 10 000 mètres, assertions peu reconnues malgré tout.

Alimentation mode et régime

L'Oie à tête barrée se nourrit d'herbes, de racines, de feuilles, de tiges, de graines et de baies pendant la saison de reproduction ainsi que de petits insectes et de crustacés. En hiver, l'oie à tête barrée ajoute à son alimentation des céréales, tubercules et autres légumes.

Reproduction nidification

Chaque année après sa migration, l'Oie à tête barrée revient sur le même site de nidification. Elle choisit les zones humides pour y construire son nid. En hauteur, il se situe au milieu des herbes hautes des marais, le long des rivières ou des lacs. La femelle pond entre 3 et 6 œufs mais cela peut varier jusqu'à 8. Seule la femelle incube durant 27 à 30 jours. Nidifuges, les poussins quittent le nid au bout du deuxième jour et se nourrissent seuls au bout du 3 ou 4ème jour. Les jeunes ont leur première mue en octobre pendant la migration ou sur les sites d'hivernage. Elle se prolonge durant le premier hiver, période pendant laquelle les groupes familiaux restent unis. Les jeunes sont sexuellement matures à 2 ou 3 ans.

Distribution

L'Oie à tête barrée est une espèce nicheuse d'Asie Centrale, essentiellement en Chine et Mongolie. Elle migre en hiver vers l'Asie du Sud.
L'espèce a été introduite en Suède dans les années 30 sans succès de reproduction. Dans les années 50 et 60, elle niche régulièrement en Norvège. Il existe aujourd'hui quelques individus reproducteurs en France et au Royaume-Uni. Des populations un peu plus nombreuses résident en Allemagne, Belgique et Pays-Bas sans jamais dépasser la centaine d'individus par pays.
Facile à domestiquer, des échappées se reproduisent aussi en Amérique du Nord.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

À l'échelle mondiale, l'Oie à tête barrée n'est pas considérée comme menacée même si la tendance de sa population semble diminuer par les prélèvements cynégétiques le long des voies de migrations. Le prélèvement des œufs au nid et les accidents liés aux activités humaines sont des causes de cette diminution d'effectif.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/08/2016 par Nathalie Santa Maria © 1996-2017 Oiseaux.net