Paruline à joues grises

Leiothlypis ruficapilla - Nashville Warbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Parulidés

  • Genre
    :

    Leiothlypis

  • Espèce
    :

    ruficapilla

Descripteur

(Wilson, A, 1811)

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : 17 à 20 cm.
  • Poids
    : 7 à 12 g
Longévité

7 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte de la race nominale, en plumage nuptial le capuchon, la nuque, les oreillons et les côtés de la tête sont uniformément gris moyen. Les plumes du centre de la calotte ont des bases rousses, formant une tache semi-cachée. Le manteau jaune-olive éclatant contraste avec la tête grise. Le croupion est olive jaunâtre encore plus éclatant. Les plumes des ailes et de la queue sont vert-olive foncé avec des lisérés olive plus clair. Les vexilles internes des rectrices les plus extérieures sont bordées de blanchâtre. La totalité des parties inférieures est jaune rosâtre brillant excepté une petite zone blanchâtre sur le bas-ventre, à la base des pattes. Le bec est noirâtre avec un peu de gris-chair à la base de la mandibule inférieure.
En plumage non-nuptial, le mâle ne change guère mais le plumage forme un ensemble plus terne, avec un peu moins de contraste entre la tête et le dessus dû à quelques plumes olive sur le sommet de la tête. Les primaires fraîches ont d'étroites bordures blanches qui ont tendance à s'user rapidement.
Les femelles adultes en plumage nuptial ont des motifs assez semblables à ceux des mâles mais considérablement plus ternes. La tête a une teinte olive qui ne contraste pas de façon notable avec les parties supérieures. Le jaune des parties inférieures est plus pâle, notamment sur la gorge. La tache de la calotte est moins développée et d'un roux plus pâle. En plumage non-nuptial, les femelles ne subissent pas de grandes transformations mais elles sont un peu plus ternes. La gorge est souvent blanc-crème et le dessus est revêtu d'un lavis brunâtre. Les lores sont souvent plus pâles.
En non-nuptial, les mâles de première année ressemblent plus ou moins aux femelles adultes, toutefois la tache du capuchon peut être légèrement plus foncée et plus développée, ce qui n'est visible que dans la main. En plumage nuptial, les jeunes mâles ressemblent à leur père mais ils sont un peu plus ternes. Les rectrices et les primaires externes sont plus pointues. Au printemps, les autres rémiges, l'alula et les couvertures primaires paraissent plus usés.
Les femelles de première année sont généralement très ternes en plumage non-nuptial. La tête est olive grisâtre, le dessus olive brunâtre. La poitrine et les flancs sont chamois-jaune pâle, les sous-caudales plus pâle. La gorge est blanchâtre et il n'y a pas de roux sur le capuchon. En plumage nuptial, les jeunes femelles ressemblent à leur mère, mais gardent certaines plumes caractéristiques de leur jeunesse.
Chez les juvéniles, le sommet et les côtés de la tête ainsi que le dessus sont gris-olive, plus gris sur la tête, plus olive sur les parties supérieures. Les grandes et les moyennes couvertures ont des extrémités jaune pâle formant 2 barres alaires. Le dessous est olive grisâtre sur la gorge, la poitrine et les flancs, jaune pâle sur le ventre et les sous-caudales. Le bec et les pattes sont chamois rosâtre.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Leiothlypis ruficapilla ruficapilla (w, n)
  • Leiothlypis ruficapilla ridgwayi (sw Canada and w USA)

Noms étrangers

  • Nashville Warbler,
  • Reinita de Nashville,
  • Mariquita-de-coroa-ruiva,
  • Rubinfleck-Waldsänger,
  • ,
  • Красношапочный пеночковый певун,
  • 黄喉虫森莺,
  • Nashvillezanger,
  • Parula di Nashville,
  • Nashvilleskogssångare,
  • Bjørkeparula,
  • lasówka rudogłowa,
  • horárik húštinový,
  • lesňáček rezavokorunkatý,
  • Nashvillesanger,
  • harmaapääkerttuli,
  • ,
  • ズアカアメリカムシクイ,

Voix chant et cris

Paruline à joues grises
♂ adulte nuptial

2 cris sont répertoriés : un "tink" tranchant, emphatique et quelque peu métallique ainsi qu'un "see" clair et puissant émis en vol. Le chant est une série de "tsee" haut-perchés suivis d'un trille plus bas comme chez la paruline du Tennessee. Cependant, il est souvent divisé en 2 parties et non pas en 3.

Habitat

Les parulines à joues grises nichent dans les zones boisées éparses composées de jeunes arbres à feuilles caduques, et plus particulièrement dans les parcelles d'érables et de bouleaux. On peut également les apercevoir dans des clairières formées d'arbres en cours de régénération et dans des peuplements d'épicéas. Pendant la migration, elles utilisent toutes sortes de boisements. En hiver, ces petits passereaux fréquentent principalement les parcelles mixtes de pins et de chênes dans les montagnes et les zones boisées constituées de petits arbres dans les plaines.

Comportement traits de caractère

En hiver, les parulines à joues grises forment souvent des bandes lâches qui rejoignent les rassemblements mixtes composés de multiples espèces recherchant leur nourriture.
Ces oiseaux sont des migrateurs de courte et longue distance. Les populations de l'ouest suivent les côtes et les chaînes de montagne qui joignent leurs lieux de reproduction à leurs quartiers d'hivernage. Les populations nichant plus à l'est suivent la vallée du Mississippi ou les Appalaches pour parvenir sur les côtes du Golfe qu'elles suivent. Certains oiseaux font le choix de traverser le golfe du Mexique pour arriver en Amérique Centrale.
Les parulines à joues grises quittent leurs lieux de reproduction à la fin août ou au début de septembre et parviennent sur les lieux d'hivernage courant octobre. La migration de retour commence début avril, les oiseaux retournant aux endroits de ponte au plus tard au début du mois de mai. Ces passereaux de petite taille sont occasionnels aux Antilles, en automne, en hiver et au printemps. Ils vagabondent jusqu'au Groenland.

Alimentation mode et régime

Les parulines à joues grises se nourrissent surtout d'insectes, mais également de nectar et de baies. En hiver, elles glanent leur pitance à des hauteurs variables, des plus basses branches jusqu'au sommet des arbres. Elles marquent pourtant une certaine préférence pour l'étage inférieur de la végétation.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de mai au mois d'août. Le nid est généralement bien dissimulé à terre. C'est une coupe construite avec de la mousse, des fines bandes d'écorce, des feuilles et des herbes. Elle est liée et garnie avec des fines herbes et du crin. La ponte comprend 4 ou 5 œufs qui sont couvés pendant 11 ou 12 jours, probablement par la femelle seule. Les petits quittent leur lieu de naissance et prennent leur envol au bout de 11 jours.

Distribution

Les parulines à joues grises nichent dans 2 régions bien distinctes, dans le centre-ouest et dans le nord-est du continent nord-américain. La race nominale ruficapilla niche dans l'est, du Manitoba et du Minnesota jusqu'à la Nouvelle-Ecosse et la Nouvelle-Angleterre et vers le sud dans les Appalaches jusqu'au nord de la Virginie. La race ridgewayi niche du sud de la Colombie Britannique jusqu'en Californie et la Sierra Nevada et dans les montagnes Rocheuses jusqu'au nord de l'Utah. Les parulines à joues grises hivernent sur les côtes de la Californie, et du sud-est du Texas et du Mexique jusqu'au Guatemala.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les parulines à joues grises sont communes bien qu'ayant subi un sérieux déclin au cours des cinquante dernières années, du moins dans la partie orientale de leur aire. Les populations de l'ouest font preuve d'une plus grande vigueur. Elles sont d'ailleurs parfois classées comme espèces à part entière sous le nom anglais de parulines de Calaveras. Actuellement traitées comme sous-espèce sous le nom de Vermivora ridgewayi, elles se distinguent de la race nominale par un croupion jaune plus éclatant, des plumes blanches plus développées sur le bas-ventre et une queue légèrement plus longue.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/07/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net