Pie-grièche à poitrine rose

Lanius minor - Lesser Grey Shrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Laniidés

  • Genre
    :

    Lanius

  • Espèce
    :

    minor

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : 32 à 34 cm.
  • Poids
    : 22 à 47 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Laniidés sont des passereaux de taille petite à moyenne, au corps allongé, à ailes arrondies et à queue longue. Le plumage est dans des tons discrets de brun, gris ou noir, mais inclut toujours du blanc. Le bec est fort et crochu à son extrémité. Comme chez les Falconidés, il possède d... lire la suite

Description identification

On confond aisément la pie-grièche à poitrine rose avec la Pie-grièche grise. Elle s'en distingue pourtant par quelques caractères remarquables : elle est visiblement plus petite, un large bandeau noir barre le front et le dessus des yeux, son ventre est plus clair avec des nuances roses. En vol, on voit sur les ailes des taches blanches. On peut constater que la première rémige est à peu près de longueur équivalente aux plumes de la couverture, et ne dépasse pas la barre alaire blanche. Les plus longues plumes sont constituées par la deuxième, la troisième et la quatrième rémige. La femelle ressemble fort au mâle, sauf peut-être qu'elle a le dessous du corps moins rose. Les jeunes n'ont pas le front noir. Chez eux, les parties noires du corps sont remplacées par une teinte brun noirâtre, avec des ondes apparentes de gris-brun sur le dos et sur les flancs.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Lesser Grey Shrike,
  • Alcaudón chico,
  • Picanço-pequeno,
  • Schwarzstirnwürger,
  • Kis őrgébics,
  • Чернолобый сорокопут,
  • 黑额伯劳,
  • Kleine Klapekster,
  • Averla cenerina,
  • Svartpannad törnskata,
  • Rosenvarsler,
  • dzierzba czarnoczelna,
  • strakoš kolesár,
  • ťuhýk menší,
  • Rosenbrystet Tornskade,
  • mustaotsalepinkäinen,
  • Gryslaksman,
  • ヒメオオモズ,

Voix chant et cris

Le chant peu audible correspond à un gazouillis constitué d'imitations et de cris divers.

Habitat

La pie-grièche à poitrine rose habite les terrains ouverts parsemés de grands arbres ou de groupes d'arbres, les arbres bordant les allées, les granges et hangars en plein champ, parfois les jardins ou l'orée des forêts. Elle donne décidément la préférence aux arbres à feuilles caduques même si de temps à autre, elle niche dans un conifère. La population relictuelle française (située dans le sud de la France) a la particularité d'occuper des alignements de platanes en bordure de routes et des secteurs de vignobles. L'aire de distribution de la pie-grièche à poitrine rose commence en France et s'étend de l'Europe Centrale et Méridionale à travers l'Asie jusqu'au fleuve Ienisseï.

Comportement traits de caractère

La pie-grièche à poitrine rose est un grand migrateur. Pour passer l'hiver, elle s'envole très loin, jusqu'en Afrique, surtout au sud de l'équateur. Elle revient en mai sur ses territoires de nidification pour les quitter à la fin du mois d'août.
Le vol : Lors de l'installation sur le territoire de reproduction, le mâle effectue un vol plané caractéristique durant lequel il étale largement ses ailes et sa queue.

Alimentation mode et régime

Les pies-grièches ont un bec puissant, la mandibule supérieure crochue avec une petite dent aiguë qui leur permet de déchiqueter la carapace des coléoptères et autres insectes à élytres, ou de maintenir les proies lisses et molles. L'alimentation, exclusivement animale, est semblable à celle de la Pie-grièche écorcheur. Mais, contrairement à ce que font les autres pies-grièches, celle à poitrine rose n'empale que très rarement sa proie sur une épine.

Reproduction nidification

Cette pie-grièche arrive en Europe en mai où elle entreprend sa nidification. Pour établir son nid, elle choisit pour ainsi dire toujours un arbre de très grande taille, le plus souvent un peuplier. Ce nid est fréquemment juché à plus de dix mètres de hauteur, souvent accolé au tronc ou à l'enfourchure d'une forte branche. C'est un nid assez grand, fait de branchettes, de racines, de grosses herbes, et il est douillettement garni en son creux de plumes, de laine végétale et de poils. Un signe caractéristique permettant de reconnaître à coup sûr un nid de pie-grièche à poitrine rose, c'est que les feuilles fraîches sont entrelacées dans la couche moyenne du nid, en assez grande quantité, si bien qu'en se desséchant, elles laissent ensuite filtrer la lumière à travers la paroi. En mai ou juin , la femelle y pond quatre à six œufs verdâtres persillés de petits points sombres et elle les couvent durant quinze jours environ. Les jeunes sont nourris au nid par les parents pendant à peu près deux semaines, puis encore un certain temps aux abords du nid.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Espèce en très nette régression dans tout son aire de répartition dans l'Union Européenne. Les causes de cette régression spectaculaire pourraient être d'ordre climatique (étés plus froids et pluvieux), ainsi que la régression des grosses espèces d'insectes, sa proie principale. La réduction de la diversité des habitats, lorsque la monoculture remplace la polyculture et que les alignements d'arbres et de végétation des lisières sont systématiquement supprimés, n'y est sans doute pas étrangère non plus.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Alexandre Knochel et Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net