Pie-grièche du Turkestan

Lanius phoenicuroides - Red-tailed Shrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Laniidés

  • Genre
    :

    Lanius

  • Espèce
    :

    phoenicuroides

Descripteur

Schalow, 1875

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 25 à 34 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Laniidés sont des passereaux de taille petite à moyenne, au corps allongé, à ailes arrondies et à queue longue. Le plumage est dans des tons discrets de brun, gris ou noir, mais inclut toujours du blanc. Le bec est fort et crochu à son extrémité. Il possède deux dents subterminales à s... lire la suite

Description identification

Il y a peu encore, la Pie-grièche du Turkestan, également appelée Pie-grièche à queue rousse, était une sous-espèce de la Pie-grièche isabelle (Lanius isabellinus). Actuellement, elle est considérée comme une bonne espèce par l'International Ornithological Committee, Lanius phoenicuroides. C'est la raison pour laquelle elle possède sa galerie sur oiseaux.net.
La distinction des différents taxons issus de l'ancienne super-espèce L. isabellinus n'est pas chose aisée tant ils sont proches à tous points de vue. Leur répartition comme le lieu de l'observation sont des critères à prendre absolument en compte avant toute identification.
La description se fera ici en référence à la description de la Pie-grièche isabelle donnée par ailleurs afin d'éviter des redites. Les deux taxons sont très similaires d'un point de vue silhouette et comportements.
Le mâle adulte se reconnaît au contraste plus important entre le dessus et le dessous. Les parties supérieures sont d'un bru-beige relativement sombre, avec une nette nuance rousse sur la tête. Le croupion, les sus-caudales et la queue sont d'un roux plus profond, avec une nuance brune aux rectrices centrales et à l'extrémité des autres. Le dessus du corps est donc globalement moins uniforme. En général, un net sourcil blanc se glisse entre la calotte roussâtre et le masque noir. Les parties inférieures sont plus pâles, moins infiltrées de roux, et paraissent souvent blanches de loin. Une nuance saumonée s'y distingue souvent lorsque le plumage est neuf. La tache blanche des primaires ressort bien sur le fond brun noirâtre de l'aile. Mais attention à la lumière ambiante qui peut modifier la perception des couleurs. De plus, certains individus paraissent intermédiaires, avec un dessus plus gris, moins de roux et un sourcil atténué. Une grande vigilance est toujours de mise pour de tels individus.
La femelle ressemble au mâle, mais avec des couleurs moins nettes et contrastées, un sourcil moins évident. Pour le reste on peut reprendre ce qui a été dit pour l'isabelle femelle, de même que pour le juvénile.
Ce taxon est réputé s'hybrider dans l'ouest de son aire avec la Pie-grièche écorcheur avec laquelle il entre en contact à l'est et au sud de la mer Caspienne. Les hybrides produits sont intermédiaires, avec en particulier une queue beaucoup plus sombre, possiblement noirâtre, et une tache blanche aux primaires très réduite.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-tailed Shrike,
  • Turkestaanse Klauwier,
  • Averla codirossa,
  • Turkestantörnskata,
  • Rødhalevarsler,
  • strakoš turkménsky,
  • Turkestantornskade,
  • dzierzba rdzawosterna,
  • Рыжехвостый жулан,
  • 棕尾伯劳,
  • 棕紅尾伯勞,

Voix chant et cris

Habitat

L'habitat est variable suivant les pays et les latitudes. Au Pakistan par exemple, elle niche au dessus de 2 000 m, dans les formations arbustives basses à base de genévriers. En revanche, dans le sud du Turkménistan, c'est un oiseau de plaine, nichant dans les tamaris des vallées, les buissons de la steppe, les roselières autour des plans d'eau et même dans les secteurs agricoles comme les plantations de pistachiers.

Reproduction nidification

La Pie-grièche du Turkestan niche dans les buissons, particulièrement les buissons épineux, comme l'écorcheur. Le nid est construit à une hauteur d'un mètre en moyenne, quelquefois plus haut dans les pistachiers ou les trembles, jusqu'à 3-5 m. Le nid ressemble à celui de l'écorcheur. Lorsqu'il est contruit en roselière, comme autour du lac Balkhash, il peut être entièrement fait d'éléments prélevés dans l'environnement immédiat (feuilles, fibres, inflorescences de roseaux). La femelle y dépose 3 à 7 œufs, en moyenne 5, soit une taille de ponte légèrement supérieure à celle d'isabellinus. Le nid est fréquemment parasité par le Coucou gris. Par exemple, au bord du lac Balkhash, on a trouvé 13 nids parasités sur 90 nids contrôlés.

Distribution

La Pie-grièche du Turkestan se reproduit à l'ouest et au sud-ouest de l'aire de la Pie-grièche isabelle, de l'Iran au Xinjiang chinois, en passant par les pays de l'Asie centrale et le Kazakhstan au nord, le Pakistan occidental et l'Afghanistan au sud.
L'aire d'hivernage est disjointe. Cette pie-grièche va hiverner sur le continent africain, essentiellement dans le nord-est du continent, Éthiopie, Soudan, Ouganda, Kenya et Tanzanie, et de là jusqu'au centre-ouest, Tchad, Niger et Nigeria. Certains individus atteindraient même l'Atlantique en Sénégambie, Mali et Mauritanie. Au passage, elle est amenée à traverser la Péninsule arabique où elle peut s'attarder.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas considérée menacée à l'heure actuelle.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/03/2017 par Jean François © 1996-2017 Oiseaux.net