Pie-grièche schach

Lanius schach - Long-tailed Shrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Laniidés

  • Genre
    :

    Lanius

  • Espèce
    :

    schach

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 50 à 53 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Laniidés sont des passereaux de taille petite à moyenne, au corps allongé, à ailes arrondies et à queue longue. Le plumage est dans des tons discrets de brun, gris ou noir, mais inclut toujours du blanc. Le bec est fort et crochu à son extrémité. Comme chez les Falconidés, il possède d... lire la suite

Description identification

Chez le mâle adulte, un masque facial noir couvre les lores, les yeux, les couvertures auriculaires et une petite partie du front, juste au-dessus de la base du bec. Un sourcil très fin et blanchâtre surmonte le large trait oculaire noir. Les parties supérieures sont gris clair du front jusqu'au manteau, contrastant avec le bas du dos, les scapulaires, le croupion et les couvertures sus-caudales qui sont chamois-orange. La queue noire est longue et fortement échelonnée, elle présente des bords et une pointe chamois chaud. Les ailes sont noires avec une minuscule tache blanche au niveau des primaires. Les couvertures alaires, les parties internes des secondaires et des tertiaires sont bordées de chamois-orange. Le menton et la poitrine sont blanchâtres. Le ventre est chamois blanchâtre, les flancs et la zone anale chamois-orange. Le dessous de la queue est grisâtre.
La femelle est très semblable à son partenaire et il est parfois impossible de faire la distinction. Toutefois, le masque est souvent plus brun et moins distinct. La ligne noire sur le front est plus fine et parfois même absente. L'ensemble du plumage a tendance à être plus terne. Les juvéniles sont plus sombres et plus ternes que les adultes. Le masque, moins net, ne descend pas sur les yeux ou sur la base du bec. Le dessus gris brunâtre est fortement barré. Le croupion et les couvertures sus-caudales ont une nette teinte chamois-orange. La tache blanche sur les primaires est absente. Les parties inférieures sont blanchâtres avec une nuance chamois-orange sur la poitrine et un nombre variable de barres sur les flancs.

Indications subspécifiques 9 Sous-espèces

  • Lanius schach schach (widespread, also Lesser Sundas and New Guinea)
  • Lanius schach erythronotus (s Kazakhstan to ne Iran, Afghanistan, Pakistan and nc India)
  • Lanius schach caniceps (w, c and s India, Sri Lanka)
  • Lanius schach tricolor (Nepal and e India through Burma and s China to n Laos and n Thailand)
  • Lanius schach longicaudatus (c and se Thailand, s Laos)
  • Lanius schach bentet (Malay Pen. to the Lesser Sundas)
  • Lanius schach nasutus (Philippines. except Sulu Arch..)
  • Lanius schach suluensis (Sulu Arch.. sw Philippines.)
  • Lanius schach stresemanni (e New Guinea)

Noms étrangers

  • Long-tailed Shrike,
  • Alcaudón schach,
  • *Picanço-rabilongo,
  • Schachwürger,
  • Hosszúfarkú gébics,
  • Длиннохвостый сорокопут,
  • 棕背伯劳,
  • Langstaartklauwier,
  • Averla codalunga,
  • Rostgumpad törnskata,
  • Rustvarsler,
  • dzierzba zmienna,
  • strakoš dlhochvostý,
  • ťuhýk královský,
  • Langhalet Tornskade,
  • ruskoperälepinkäinen,
  • ,
  • タカサゴモズ,

Voix chant et cris

Pie-grièche schach
adulte nuptial

Le chant est un gazouillement plaisant et quelque peu métallique. Il comprend de nombreuses imitations des cris et du chant d'autres espèces. Certains mammifères comme les chiens sont parfois également imités. Le chant de la pie-grièche schach peut être délivré sans interruptions pendant 5, 10 et même 15 minutes. Au début de la saison de reproduction, les mâles solitaires chantent surtout au crépuscule et juste après le lever du soleil. Ils marquent leur territoire par un "rrrrre" court et rauque. Ils émettent également des "tchick" répétés et des "grennh" bourdonnants et rauques dont on ignore l'usage.

Habitat

La pie-grièche schach est un oiseau des climats chauds. On la trouve surtout dans les plaines, mais elle niche dans les montagnes, à la limite de la ligne des arbres. Au Tadjikistan, par exemple, elle se reproduit en 1500 et 2000 mètres, dans l'Himalaya entre 3000 et 4300 m, en Chine, jusqu'à 3050 m, et en Nouvelle-Guinée, de 1100 à 2600 mètres. Dans de nombreuses régions, elle installe son nid dans les régions ouvertes, légèrement boisées, avec des broussailles, des forêts de feuillus ou des petites parcelles de pins. Elle peut surtout être considérée comme une espèce de jungle à broussailles, mais elle se tient toujours à proximité des terres cultivées. Elle semble également apprécier les pâtures à bétail non éloignées des villages, les vergers et les jardins le long des routes et des voies ferrées. La pie-grièche schach évite les déserts de broussailles arides qui sont particulièrement appréciés par la race lahtora de la Pie-grièche méridionale.

Comportement traits de caractère

La pie-grièche schach est un oiseau qu'on peut facilement observer. Elle a la réputation d'être plutôt bruyante et elle est très active en matinée et en soirée. Cette pie-grièche vit en solitaire, défend son territoire et se montre très virulente vis-à-vis de ses congénères qui tentent d'en franchir la limite. Pendant la période nuptiale, elle s'avère particulièrement pugnace, revendicative et bruyante. Elle poursuit ses rivaux et vole de perchoir en perchoir. Cependant, dès que le nid a été construit, elle change quelque peu d'attitude, elle devient plus discrète et fait rarement entendre sa voix, ce qui ne l'empêche pas d'attaquer certaines espèces qui s'approchent dans un rayon de 50 m autour du nid. La densité des populations varie considérablement en fonction de la qualité de l'habitat. Dans les régions où les oiseaux sont nombreux, la distance entre deux nids occupés est habituellement proche de 100 mètres. Les proies sont capturées à la manière traditionnelle des pies-grièches. Pourtant, dans certaines contrées de l'Inde, les pies-grièches schach pratiquent le kleptoparasitisme et sont capables de dérober des proies à des oiseaux qui ont une taille bien plus importante qu'elles. Autre pratique peu courante, des bandes de jeunes s'associent parfois pour piller des nids de moineaux et en tuer les petits. L'usage de garde-mangers n'est peut-être pas aussi répandu que chez les autres espèces de pies-grièches. Ainsi, au Pakistan, seuls les populations qui nichent au printemps au Balouchistan sont connues pour empaler leurs victimes sur les épines des branches.

Alimentation mode et régime

Cette grande pie-grièche est un prédateur très opportuniste. D'après Ali et Ripley, elle se saisit de toute créature vivante qu'elle peut maîtriser. Elle capture une grande variété de grands insectes, de petits mammifères (souris etc..) et d'oiseaux, y compris de jeunes oisillons pouvant atteindre la taille d'une tourterelle. Elle consomme également des oeufs d'autres espèces, des poissons, des lézards, des grenouilles et des crabes. Occasionnellement, elle prélève des fruits mûrs dans les arbres.

Reproduction nidification

En Inde, les mâles de la race erythronotus arrivent sur les territoires de nidification peu de jours avant les femelles. Toutefois, la formation des couples s'effectue vraisemblablement pendant les nombreuses haltes qui jalonnent le chemin de retour. Sur toute l'étendue de l'aire, la saison de nidification est assez prolongée. Dans les plaines indiennes, elle commence à la fin mars ou en avril, alors qu'au Cachemire et dans l'Himalaya, elle n'a lieu que plus tard en mai. A Hong-Kong, la reproduction de la race nominale se déroule de la mi-mars à la fin juin. Au Sri Lanka, la plupart des nids sont trouvés entre décembre et mai, tandis qu'en péninsule malaise, ils sont présents pendant presque toute l'année mais surtout en février, de juin à septembre et en décembre. A Luzon, aux Philippines, la race nasutus pond de mars à juin, avec une pointe en avril et en mai. Plusieurs nichées sont fréquentes dans la saison. A basse altitude, en Inde et au Pakistan, les secondes nichées sont quasi normales et on assiste parfois même à des troisièmes nichées. En Asie Centrale, une seule couvée semble la règle alors qu'à Kaboul, les couples mènent généralement à terme deux couvées, le même nid étant utilisé les deux fois.
La pie-grièche schach niche principalement dans les arbres, avec une préférence pour les épineux et les acacias, lorsque ces derniers sont disponibles. Elle utilise également les conifères, notamment en Chine. La hauteur du nid varie selon l'habitat ou la présence d'humains. En Asie Centrale et en Inde, le nid est généralement placé entre 3 et 5 mètres au-dessus du sol. En Afghanistan où les oiseaux sont souvent dérangés ou tués, il se situe plutôt entre 4 et 12 mètres. Aux Philippines et en Malaisie, il est situé plus bas, dans de petits arbres feuillus, à partir d'un mètre ou moins. Le nid, qui est bâti en environ une semaine par les deux sexes, est une construction volumineuse et désordonnée. Chez la race nominale schach, le diamètre extérieur mesure 18 cm et la hauteur du rebord entre 10 et 12 cm. La structure est fabriquée avec des brindilles d'épineux et les murs extérieurs sont tapissés avec des morceaux de chiffon, de bouts de laine ou de coton, ainsi que d'autres matériaux de récupération. L'intérieur, qui est garni de fibres végétales et de fines herbes, a un aspect assez soigné.
Selon les races et les régions, le nombre d'œufs semble assez variable, de 3 à 8, mais ce renseignement doit être confirmé. En Inde, l'incubation dure entre 14 et 16 jours et est assurée presque entièrement par la femelle seule. Les jeunes séjournent au nid pendant 15 à 17 jours, mais s'il sont dérangés, ils peuvent le quitter alors qu'ils ne sont âgés que de 13 jours. Après l'envol, ils restent sur le territoire de leurs parents pendant un ou deux mois.

Distribution

La pie-grièche schach est endémique du continent asiatique, de l'Iran et de l'Afghanistan jusqu'au sud de la Chine. L'aire de distribution se poursuit jusqu'en Malaisie, jusqu'aux îles de la Sonde et à la Nouvelle-Guinée. Sur cette vaste superficie, neuf sous-espèces sont officiellement répertoriées : L.S. erythronotus (nord-est de l'Iran, sud du Turkmenistan, sud-est du Kazakhstan, sud de l'Ouzbekistan, Kirghizstan, Tadjikistan, Afghanistan, Pakistan, nord et nord-ouest de l'Inde) - L.S. caniceps (ouest et sud de l'Inde, Sri Lanka) - L.S. schach (est et sud de la Chine, Taïwan et Hainan) - L.S. tricolor (Népal jusqu'au nord-est de la Birmanie, Yunnan, nord du Laos, nord de la Thaïlande) - L.S. longicaudatus (sud-est et centre de la Thaïlande) - L.S. nasutus (Philippines sauf les îles Sulu) - L.S. suluensis (archipel des Sulu) - L.S. stresemanni (Nouvelle-Guinée) - L.S. bentet (péninsule malaise, Sumatra, Java, sud-est de Bornéo, petites îles de la Sonde, Timor).

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/04/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net