Pipit à gorge rousse

Anthus cervinus - Red-throated Pipit

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Motacillidés

  • Genre
    :

    Anthus

  • Espèce
    :

    cervinus

Descripteur

(Pallas, 1811)

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : 25 à 27 cm.
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Motacillidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (11 à 24 cm), à longue queue et à longues pattes à doigts munis de longs ongles. Leur plumage est le plus souvent discret et cryptique, brun et strié par exemple. Quelques espèces exhibent des couleurs plus voyantes comme du noi... lire la suite

Description identification

En plumage nuptial, il est aisément identifiable grâce à sa gorge et sa face rouge brique, teinte qui s'étend à la poitrine et au sourcil chez les oiseaux les plus colorés. Bien qu'elle s'affadisse, cette coloration subsiste à l'état résiduel chez la plupart des adultes en hiver. Par son aspect, le pipit à gorge rousse ressemble fort au Pipit farlouse, surtout à l'automne, date où on peut le rencontrer dans nos régions. Il s'en différencie alors par un dos brun plus fortement tacheté et surtout par un croupion plus noir. Autre point de reconnaissance, le dessous porte des rayures plus nettes et plus larges, s'étendant le long des flancs. En vol, sa silhouette est plus rondelette principalement en raison de sa queue plus courte.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-throated Pipit,
  • Bisbita Gorgirrojo,
  • Petinha-de-garganta-ruiva,
  • Rotkehlpieper,
  • Rozsdástorkú pityer,
  • Краснозобый конёк,
  • 红喉鹨,
  • Roodkeelpieper,
  • Pispola golarossa,
  • Rödstrupig piplärka,
  • Lappiplerke,
  • świergotek rdzawogardły,
  • ľabtuška červenohrdlá,
  • linduška rudokrká,
  • Rødstrubet Piber,
  • lapinkirvinen,
  • ,
  • ムネアカタヒバリ,

Voix chant et cris

Pipit à gorge rousse
♂ adulte nuptial

Le pipit à gorge rousse lance un 'tdié-ê' sur deux syllabes, ou un 'tsiié' plus aigu, cri qui ressemble à celui du Bruant des roseaux.

Habitat

Le pipit à gorge rousse est un habitant du Grand Nord européen et d'Asie, qui hante surtout la toundra. Il donne sa préférence aux espaces herbeux, humides, embroussaillés de bouleaux et de saules rabougris mais il ne fuit pas pour autant les prairies où poussent quelques touffes de broussailles à proximité de groupes d'habitations lapones. En général, il s'installe volontiers dans des buissons, sur des clôtures, des fils électriques etc. En Europe Occidentale, lors de son passage, il fréquente les terrains dégagés dans les marais herbeux, les parcelles humides dans les dunes et les zones boueuses où le bétail s'abreuve.

Comportement traits de caractère

Les pipits à gorge rousse sont migrateurs. Au mois de septembre et octobre, ils quittent leurs lieux de nidification septentrionaux pour s'envoler vers les hivernages, jusqu'en Afrique Orientale et en Asie du Sud. On peut alors en voir, seuls ou par bandes, jusqu'en Europe Centrale et en Europe Méridionale, le plus souvent sur les rives d'étangs et de rivières, ou dans les prés. Lorsque les pipits volent par bandes, on distingue le pipit gorge rousse du Pipit farlouse par le cri d'appel, qui diffère totalement.

Alimentation mode et régime

Il a une alimentation très diversifiée, se nourrissant d'insectes, d'escargots ou de graines qu'il picore au sol et au bord de l'eau, ou dans les algues de la ligne de rivage lorsqu'il est en migration.

Reproduction nidification

Etant donné le climat nordique, la nidification est reportée jusqu'en juin et juillet, si bien qu'en Europe Centrale, on ne voit ses bandes migratrices qu'à la fin du printemps, normalement en mai. Il ne niche qu'une seule fois par an. Pour élire ses lieux de nidification, le pipit à gorge rousse recherche plus de paysages broussailleux que ne le fait le Pipit farlouse. La femelle dissimule son nid sous des herbes ou un petit buisson rabougri. Elle le construit avec des brins d'herbe et de mousse, et en garnit le creux d'herbes plus fines et parfois aussi de poils. Elle pond quatre à six oeufs semblables à ceux du Pipit farlouse, seulement un peu plus grossièrement persillés de taches en général plus foncées. La femelle couve pendant à peu près 13 jours, et au bout de la même période, les jeunes sautillent hors du nid. A ce moment-là, le mâle aide la femelle à nourrir les petits.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/02/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net