Pouillot de Bonelli

Phylloscopus bonelli - Western Bonelli's Warbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Phylloscopidés

  • Genre
    :

    Phylloscopus

  • Espèce
    :

    bonelli

Descripteur

Vieillot, 1819

Biométrie
  • Taille
    : 11 cm
  • Envergure
    : 16 à 20 cm.
  • Poids
    : 7 à 9 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le pouillot de Bonelli se distingue de ses nombreux et proches cousins par sa poitrine et son ventre pratiquement blancs et la présence du vert-olive beaucoup plus discrète sur le dos et les ailes. Le jaune verdâtre est toutefois visible sur les liserés des rémiges et des rectrices ainsi que sur le croupion. Le sourcil est peu marqué et presque blanc.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Western Bonelli's Warbler,
  • Mosquitero papialbo,
  • Felosa-de-papo-branco,
  • Berglaubsänger,
  • Bonelli-füzike,
  • Bergfluiter,
  • Luì bianco,
  • Bergsångare,
  • Eikesanger,
  • kolibiarik horský,
  • budníček horský,
  • Bjergløvsanger,
  • vuoriuunilintu,
  • mosquiter pàl·lid,
  • Limsöngvari,
  • świstunka górska,
  • Bonellī ķauķītis,
  • hribska listnica,
  • Светлобрюхая пеночка,
  • ボネリームシクイ,
  • 博氏柳莺,
  • 西方博尼氏柳鶯,

Voix chant et cris

Le chant est un trille court et puissant, plus nerveux et rapide que celui du Verdier d'Europe. Le cri est un bon critère d'identification car il est typique et très fréquemment émis, surtout quand l'oiseau est inquiet : ce sont deux syllabes nettement distinctes "Piou-uîî". La première est attaquée "forte" et la seconde est montante, comme une interrogation.

Habitat

Le pouillot de Bonelli habite les milieux secs et ouverts des régions accidentées, notamment les zones montagneuses (typiquement entre 1000 et 1500 mètres). Il affectionne particulièrement les bois clairsemés de conifères (pins ou mélèzes).

Comportement traits de caractère

Le pouillot de Bonelli donne l'impression d'être encore plus vif et alerte que ses cousins fitis ou véloce. Il est sans cesse en mouvement dans la végétation et n'apparaît que rarement à découvert. Il fait souvent de brefs vols stationnaires à la manière d'un colibri pour capturer une proie.
Ce pouillot est migrateur et quitte l'Europe entre août et fin septembre pour gagner l'Afrique Subsaharienne et Occidentale. Il est de retour en avril.

Alimentation mode et régime

Le pouillot de Bonelli est essentiellement insectivore.

Reproduction nidification

La femelle construit un nid sphérique de végétaux secs, à même le sol, en général dans un talus, au pied d'un buisson ou d'un arbuste. Le nid n'est pas garni de plumes à la différence de ceux du véloce ou du fitis. La femelle y pond 5 ou 6 œufs qu'elle couve seule durant 13 jours. Après une douzaine de jours de nourrissage au nid par la femelle et, plus aléatoirement, par le mâle, les petits prennent leur envol. A ce stade, chaque parent prend généralement en charge une moitié de la couvée pour la poursuite du nourrissage hors du nid.

Distribution

Le pouillot de Bonelli occupe au printemps et en été le nord-ouest de l'Afrique et le sud-ouest de l'Europe. La limite nord-est de sa nidification suit approximativement un axe embouchure de la Seine - Adriatique. Il est absent de Bretagne et de Normandie.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/08/2011 par Renan Levaillant © 1996-2017 Oiseaux.net