Rousserolle des Seychelles

Acrocephalus sechellensis - Seychelles Warbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Acrocephalidés

  • Genre
    :

    Acrocephalus

  • Espèce
    :

    sechellensis

Descripteur

Oustalet, 1877

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : 17 cm.
  • Poids
    : 15 g
Distribution

Distribution

Description identification

La Rousserolle des Seychelles est un passereau insectivore de taille moyenne (taille similaire à celle des rousserolles communément observées en France, les Rousserolles effarvatte et verderolle). Le plumage est globalement brun nuancé d'olive. Le dessous est plus clair que le dessus, en particulier la gorge et le croupion, qui tirent sur le blanc. La tête "pointue", caractéristique des rousserolles, est prolongée par un bec fin et assez long, jaune sur la mandibule inférieure. Chez l'adulte, les yeux sont brun-rouge, surmontés d'un sourcil pâle indistinct, alors que chez le juvénile, les yeux sont gris-bleu. Les pattes sont assez longues, de couleur gris-bleu foncé. C'est la seule rousserolle résidente des Seychelles.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Seychelles Warbler,
  • Carricero de Seychelles,
  • Seychellenrohrsänger,
  • seychelle-szigeteki poszáta,
  • Seychellenrietzanger,
  • Cannaiola delle Seychelles,
  • Seychellsångare,
  • Seychellsanger,
  • trsteniarik seychelský,
  • rákosník seychelský,
  • Seychellersanger,
  • seychellienkerttunen,
  • boscarla de les Seychelles,
  • namorzynek seszelski,
  • Сейшельский беброрнис,
  • セーシェルヤブセンニュウ,
  • 塞岛苇莺,
  • 塞席爾藪鶯,

Voix chant et cris

Le chant, riche et mélodieux, est un sifflement clair similaire à celui émis par certains humains ou par nos Merles noirs (d'où son nom créole : Timerl Dezil). La Rousserolle des Seychelles chante généralement cachée à l'intérieur de la végétation.

Habitat

La Rousserole des Seychelles vit dans les mangroves, dans les bois composés en particulier de Pisonia et de Morinda citrifolia (bwa torti en créole), dans les broussailles qui se développent dans les plantations de cocotiers abandonnées.

Comportement traits de caractère

On l'observe seule, en couple ou en petit groupe familial. Lorsque les conditions sont optimales, le couple se contente d'un territoire très petit, comparé à celui des autres espèces de rousserolles.

Alimentation mode et régime

Comme les autres rousserolles, la Rousserolle des Seychelles est insectivore. Elle consomme principalement des insectes attrapés sur la face inférieure des feuilles, mais également de petites araignées et de jeunes lézards.

Reproduction nidification

Le nid est construit à la fourche d'un arbre ou solidement accroché entre des tiges de plantes. C'est une coupe faite d'herbe et de fibres de noix de coco. La femelle pond en général un seul œuf, parfois deux (jusqu'à 4). Le couple défend son nid avec agressivité s'il est menacé par des prédateurs (lézards par exemple). La nidification a lieu toute l'année, avec des pics d'activité en juin/juillet et janvier/février. L'élevage coopératif des jeunes est fréquent : en général c'est une jeune femelle issue d'une précédente nichée qui reste sur le territoire de ses parents et aide ces derniers à défendre la couvée contre le Foudi des Seychelles, à défendre la nichée contre les prédateurs (lézards par ex.) et à la nourrir. Ceci a des conséquences sur la réussite des couvées, qui est meilleure en cas d'aide d'une jeune femelle sur un territoire de bonne qualité, alors que sur un territoire pauvre en ressource alimentaire, la présence d'une aide a tendance à réduire les chances de survie du poussin. Les chercheurs ont remarqué que dans ce dernier cas, la proportion de poussins mâles tend à augmenter, alors que sur les territoires riches en insectes ce sont les naissances de femelles qui sont les plus fréquentes. Le suivi très serré de la population de Cousin, incluant à une certaine période prélèvements sanguins et analyses génétiques en plus du baguage, a permis en outre de constater de nombreuses infidélités chez les femelles, permettant ainsi d'accroître la diversité génétique de l'espèce.

Distribution

La Rousserolle des Seychelles est endémique des îles granitiques de l'archipel. L'espèce ne subsistait que sur l'île de Cousin à la fin des années 1960. Elle a depuis été réintroduite sur Aride, Cousine, Denis et Frégate.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

A la fin des années 1960, l'espèce, endémique des îles granitiques des Seychelles, ne comptait plus que 26 individus dans les mangroves de l'île Cousin, presque intégralement convertie en plantation de cocotiers depuis des décennies. En 1968, BirdLife International décida de racheter l'île avec pour objectif de sauver la Rousserolle des Seychelles de l'extinction. On coupa les cocotiers et la végétation d'origine de l'île fut restaurée. Le projet est bel et bien un succès, puisque l'espèce compte actuellement 320 individus sur Cousin, et a été réintroduite sur les îles de Cousine, Aride, Denis et Frégate pour une population totale actuelle d'environ 3 500 oiseaux. À la suite de cette protection intégrale sur Cousin et des programmes de réintroduction menés sur les autres îles, l'espèce n'est plus menacée et poursuit son expansion.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/04/2017 par Régine Le Courtois Nivart © 1996-2017 Oiseaux.net