Tarier des prés

Saxicola rubetra - Whinchat

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Saxicola

  • Espèce
    :

    rubetra

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 16 à 24 g
Longévité

5 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Ressemblant de loin au Tarier pâtre moins rare, il s'en distingue par un sourcil blanc et des marques blanches à la queue. Le croupion est brun jaunâtre tacheté de foncé. Il y a un peu de blanc à la base de la queue, visible en vol. Le mâle a le côté de la tête brun noirâtre encadré de blanc. La poitrine et la gorge sont ocre orangé. Il y a une ou deux tâches alaires blanches. La femelle et les jeunes ont un sourcil blanc beigeâtre, les côtés de la tête brun clair, et ils n'ont normalement pas de taches alaires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Whinchat,
  • Tarabilla Norteña,
  • Cartaxo-nortenho,
  • Braunkehlchen,
  • Rozsdás csuk,
  • Луговой чекан,
  • 草原石(即鸟),
  • Paapje,
  • Stiaccino,
  • Buskskvätta,
  • Buskskvett,
  • pokląskwa,
  • pŕhľaviar červenkastý,
  • bramborníček hnědý,
  • Bynkefugl,
  • pensastasku,
  • Europese Bontrokkie,
  • マミジロノビタキ,

Voix chant et cris

Son chant est une succession de gazouillis brefs, mêlés d'imitations variées de pinsons, de serins et de mésanges. Son cri, dur comme celui de tous les tariers et traquets, est un " tac-tac " sans indulgence pour l'intrus.

Habitat

Le tarier des prés est l'hôte caractéristique des prairies à foin ou à litière exploitées de manière peu intensive, des marais exondés et des pâturages. Il doit disposer de postes de chants dominants : hautes plantes, buissons, piquets ou clôtures.

Comportement traits de caractère

Tarier des prés
♂ adulte

Actuellement ce n'est guère qu'au moment des migrations, surtout en mai et en septembre, que l'on observe le tarier des prés dans les campagnes de plaine. Perché dans la végétation, la plupart du temps bien en vue, il ne descend à terre que brièvement pour capturer une proie. Le mâle est un chanteur infatigable ; au cours de la parade nuptiale, il chante devant la femelle, les ailes pendantes, la queue étalée et légèrement relevée, la tête rejetée en arrière. En outre, pendant que la femelle couve, il monte la garde auprès d'elle en chantant. La modernisation de l'agriculture est la principale cause de sa régression : dans bien des endroits, son milieu vital a été transformé en cultures intensives. Dans le passé, les prés n'étaient pas fauchés avant mi-juin, après l'envol des jeunes tariers. Aujourd'hui, la fenaison a souvent déjà lieu en mai, et beaucoup de nids, construits au sol, sont alors détruits.

Alimentation mode et régime

Le tarier des prés se nourrit essentiellement d'insectes et d'araignées.

Reproduction nidification

Le nid est édifié au sol dans une touffe d'herbe. La femelle y dépose de 5 à 7 oeufs. L'incubation dure 14 jours. Les jeunes restent au nid entre 11 et 14 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin © 1996-2017 Oiseaux.net