Émeraude de Ricord

Chlorostilbon ricordii - Cuban Emerald

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Chlorostilbon

  • Espèce
    :

    ricordii

Descripteur

Gervais, 1835

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 3.4 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les mâles adultes, le dessus est vert-bronze foncé, avec une nuance nettement plus foncée sur le paleum. Les 4 rectrices médianes sont bronze métallique ou bronze verdâtre, la paire suivante étant semblable mais les vexilles internes étant noir verdâtre. Les 2 paires suivantes sont noir verdâtre et le noir est légèrement teinté de bleu-vert ou de bleu-turquoise. Les vexilles externes sont un peu bronzées.
Les rémiges affichent du bronze-ardoise sombre, avec une légère brillance de pourpre. Les dessous sont étincelants avec des reflets jaunâtres. Les touffes fémorales, les sous-caudales sont blanches, les dernières sont ornées de petites taches et de stries infiltrées de gris sur les plumes latérales.
Le maxillaire supérieur est rosâtre avec une pointe sombre. Les iris sont brun foncé.
Chez les femelles, les parties supérieures sont identiques en couleur. Le dessous est gris brunâtre. La zone anale est blanche. La zone postoculaire est grise. Les parties nues sont semblables à celles de leur partenaire.
Les Émeraudes de Ricord sont nettement supérieurs en taille aux Colibris à gorge rubis.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cuban Emerald,
  • Esmeralda Zunzún,
  • Kubakolibri,
  • zöld smaragdkolibri,
  • Cubaanse Smaragdkolibrie,
  • Smeraldo di Cuba,
  • Kubasmaragd,
  • Kubasmaragd,
  • smaragdovec drobný,
  • kolibřík kubánský,
  • Cubasmaragd,
  • kuubansmaragdikolibri,
  • colibrí maragda de Cuba,
  • złocik kubański,
  • Kubas smaragdiņš,
  • Кубинский изумрудный колибри,
  • キューバヒメエメラルドハチドリ,
  • 古巴翠蜂鸟,
  • 古巴翠蜂鳥,

Voix chant et cris

La voix du mâle est aiguë, avec une série roulante de "slee" et de notes crachotantes qu'on peut retransmettre comme des "zzi zzi zzi zzi zzih" alors que les femelles émettent des "seeeeee" plus élevés en vol. Ces cris sont répétés 3 à 5 fois de rang.
Les cris des femelles sont plus calmes que ceux des mâles et sont produits à partir de perchoirs. Leur qualité est plus grinçante, moins bourdonnante.

Habitat

Ce minuscule oiseau qui est largement répandu dans toute l'île de Cuba, y occupe une grande variété d'habitats de plaine. Cependant, il accorde sa priorité aux forêts ouvertes, qu'elles soient humides ou arides.
On peut également l'observer dans les zones montagneuses, au maximum jusqu'à 1 300 mètres.
Dans l'île de Grand Bahama, les Émeraudes de Ricord fréquentent les sous-bois broussailleux dans les zones ouvertes de pins. Dans les îles qui ont une superficie plus modeste, ils occupent toutes sortes de buissons.
D'autres rapports d'observations le signalent dans les parcs, les jardins et dans les contrées sauvages. Dans d'autres petites îles comme Oriente et Soledad, ils sont repérés dans les broussailles côtières, les paysages de parc ou dans les sierras de faible altitude.
Les Émeraudes de Ricord sont monotypiques, c'est à dire qu'ils ne sont pas divisés en sous-espèces.

Comportement traits de caractère

Dans la plus grande majorité de leur aire de distribution (Cuba et Nord des Bahamas) les Émeraudes de Ricord sont considérés comme sédentaires (comme la plupart des insulaires). Néanmoins, à certains moment de l'année, lorsque les ressources viennent à manquer, ces oiseaux migrent vers le nord, en direction de New Providence et du sud de la Floride. Apparemment, ces déplacements sont assez récents. Les premières apparitions sur le continent américain ont été repérées à partir de 1943 et du milieu du XXème siècle.
Il n'y a ps de mois particuliers pour observer ce genre de manifestations, les mouvements étant remarqués à toutes les période de l'année, excepté février et décembre. Le paroxysme a lieu de juin à octobre. Bien qu'ils soient très proches des Émeraudes d'Hispaniolia (Chlorostilbon swainsonii), les Émeraudes de Ricord n'ont pas de rapports et ne s'hybrident pas avec eux.

Alimentation mode et régime

Il n'y a pas de renseignements spécifiques sur ce secteur de son activité. Les Émeraudes de Ricord s'alimentent de façon généraliste. Ils se nourrissent partout où il y a des fleurs en abondance, en particulier les Barbérias et les rosacées. Ils capturent des insectes au terme de poursuites aériennes.
ils glanent aussi les arthropodes qui sont emprisonnés dans les toiles d'araignée.

Reproduction nidification

Au début du XXème siècle, au sud de Cuba, on a trouvé un nid sur la branche d'un buisson de caféier au mois de mars. Il était construit avec des mousses vertes liées entre elles par des lanières d'écorce qui pendaient dans les arbres en fleurs, à une hauteur d'environ 12 ou 13 centimètres au-dessus du sol.
La ponte contenait 2 œufs. D'après les observateurs locaux, les nichées peuvent intervenir à n'importe quel moment de l'année. Les nichées multiples, ou les re-nichages en cas d'échec des pontes initiales, semblent être évidentes. Les pertes d'œufs ou d'oisillons sont nombreuses pendant les tempêtes et les ouragans. Pour la couvée de substitution, les Émeraudes de Ricord utilisent principalement des cactus du genre chandelier.
Les nouvelles couvées sont souvent très productives et accueillent 3 ou 4 oisillons. Dans les nichées de substitution, les mâles prennent une part plus importante dans les tâches.
D'après Johnsgard, la durée de l'incubation et du séjour au nid ne sont pas bien précisées. D'après le Handbook de del Hoyo, l'incubation dure 15 ou 16 jours. Les petits sont nidicoles et ne s'envolent pas avant 19 à 22 jours. Les oisillons naissent avec un duvet chamois clair sur le dos.
Les parades nuptiales et les rituels amoureux sont également inconnus, ce qui ne veut pas dire qu'ils soient absents car la plupart des Émeraudes à queue fourchue les pratiquent assez intensément.
La maturité sexuelle intervient au début de la seconde année.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Émeraudes de Cuba (ou de Ricord) ne sont pas globalement menacés.
Ils sont tolérants des dégradations produites par les humains sur la plupart de leur aire de distribution. Sur Andros, leur densité est de 3 ou 4 oiseaux par kilomètre carré.
D'après Birdlife, son aire mesure 492 000 kilomètres carrés. Les effectifs ne sont pas quantifiés avec précision mais ils sont censés être stables.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 14/04/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net