Étourneau unicolore

Sturnus unicolor - Spotless Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Sturnus

  • Espèce
    :

    unicolor

Descripteur

Temminck, 1820

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : 38 à 42 cm.
  • Poids
    : 85 à 95 g
Distribution

Distribution

Description identification

Sédentaire méditerranéen. En plumage nuptial, l'étourneau unicolore est la copie conforme de l'étourneau sansonnet mais sans points. Le corps est entièrement noir avec des reflets violets au gré de l'éclairage, le bec jaune et les pattes roses. Mais pour faciliter les choses à l'ornithologue, l'unicolore en plumage hivernal a des points comme le sansonnet! Autrement celà serait trop facile. Les aires de répartition estivale ne se recoupent quasiment pas (hormis à proximité des Pyrénées). Cependant en hiver, l'aire du sansonnet recoupe toute l'aire de répartition de l'étourneau unicolore.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Spotless Starling,
  • Estornino negro,
  • Estorninho-preto,
  • Einfarbstar,
  • egyszínű seregély,
  • Zwarte Spreeuw,
  • Storno nero,
  • Svartstare,
  • Middelhavsstær,
  • škorec jednofarebný,
  • špaček černý,
  • Ensfarvet Stær,
  • mustakottarainen,
  • estornell negre,
  • Gljástari,
  • szpak jednobarwny,
  • vienmuļais strazds,
  • črni škorec,
  • Чёрный скворец,
  • ムジホシムクドリ,
  • 纯色椋鸟,
  • 純色椋鳥,

Voix chant et cris

Étourneau unicolore
adulte

Les cris de l'unicolore ressemblent un peu à ceux du sansonnet : on retrouve la sonorité grave et les notes qui 'accrochent'. Le chant comprend peu d'imitations. Il comprend différents motifs bien liés : des séquences comprennent des notes aiguës tirées, d'autres des notes aiguës courtes et piquées. L'ensemble donne curieusement un effet sonore 'jeux vidéos'. Des variations interviennent suivant la localisation de la population concernée.

Habitat

Cet étourneau fréquente les mêmes habitats que le sansonnet : zones agricoles, zones urbaines, parcs, jardins...

Comportement traits de caractère

Il a des moeurs très grégaires. Les seules populations françaises de cette espèce méditerranéenne se situe dans l'Aude, les Pyrénées Orientales et en Corse. L'espèce y est en limite nord d'aire de répartion. Cette aire s'étend sur toute la péninsule Ibérique, sur le nord-ouest de l'Afrique du Nord, la Sardaigne, la Sicile. Les similitudes biologiques et éthologiques convergent pour supposer un phénomène de spéciation 'assez récent' permis par la barrière pyrénéenne. D'ailleurs certains auteurs considèrent l'unicolore comme une sous-espèce du sansonnet.
Le vol : Son vol est rapide et souple. Les troupes en vol peuvent entreprendre de brusques virages notamment lors d'attaques de prédateurs : l'intégrité de la 'masse' volatile est alors surprenante. La stratégie de cette espèce est clairement basée sur le nombre.

Alimentation mode et régime

Comme pour le sansonnet, le régime de l'unicolore est très diversifié : insectes, lombrics, fruits, graines...

Reproduction nidification

L'étourneau unicolore est cavernicole. La cavité d'un arbre ou d'un mur fait son affaire. Le nid est contruit en débris végétaux (feuilles...) et le fond est tapissé de plumes et de poils. La nidification est effectuée en petites colonies. La femelle dépose 1 ponte annuelle (voir 2) de 5 ou 6 oeufs qu'elle couve seule pendant presque 2 semaines. L'envol des jeunes intervient après 3 semaines.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Nicheur rare en France (hors Corse): moins de 300 couples au début des années 90.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/05/2004 par Alexandre Knochel © 1996-2017 Oiseaux.net