Linotte mélodieuse

Linaria cannabina - Common Linnet

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Linaria

  • Espèce
    :

    cannabina

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 15 à 20 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à une alimentation granivore, mais non exclusive. Ils occupent des milieux souvent dominés par les l... lire la suite

Description identification

La notoriété de la linotte s'arrête à son seul nom... Peu de gens connaissent l'aspect de ce fringille couleur de terre, très mimétique sur le sol où il passe le plus clair de son temps à la recherche de sa nourriture. La mue de printemps fait cependant perdre au mâle la discrétion de son plumage hivernal. Le front et la poitrine deviennent rouge écarlate, et il lance alors, perché bien en vue, son gazouillis mélodieux et désordonné.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Linaria cannabina autochthona (Scotland)
  • Linaria cannabina cannabina (w, c and n Europe, w and sc Siberia)
  • Linaria cannabina bella (Middle East to Mongolia and nw China)
  • Linaria cannabina mediterranea (Iberian Pen., Italy, Greece, nw Africa and Mediterranean islands)
  • Linaria cannabina guentheri (Madeira I.)
  • Linaria cannabina meadewaldoi (w and c Canary Is.)
  • Linaria cannabina harterti (e Canary Is.)

Noms étrangers

  • Common Linnet,
  • Pardillo común,
  • Pintarroxo,
  • Bluthänfling,
  • Kenderike,
  • Kneu,
  • Fanello eurasiatico,
  • Hämpling,
  • Tornirisk,
  • stehlík konôpka,
  • konopka obecná,
  • Tornirisk,
  • hemppo,
  • passerell comú,
  • Hörfinka,
  • makolągwa (zwyczajna),
  • kaņepītis,
  • repnik,
  • Коноплянка,
  • ムネアカヒワ,
  • 赤胸朱顶雀,
  • 朱胸朱頂雀,

Voix chant et cris

Habitat

Les couples s'installent volontiers en petites colonies lâches dans des milieux semi-ouverts. Le biotope préférentiel de l'espèce est la steppe ou la lande buissonnante. Le nid y est construit dans un arbuste à moins d'un mètre cinquante de hauteur.

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau très mobile comme beaucoup d'autres fringilles. À la belle saison, mâle et femelle se déplacent ensemble d'une place d'alimentation à l'autre ou vers le point d'eau où ils s'abreuvent, en poussant de petits cris de contact. Ce sera encore le cas pour la construction du nid ou l'alimentation de grands jeunes. Ensuite, dès l'envol des jeunes, ce seront les familles qui vagabonderont de la même façon. Après la période de reproduction, dès le mois d'août, l'espèce devient grégaire et forme de petits groupes mobiles qui peuvent compter plusieurs dizaines d'oiseaux qui exploitent les plantes à graines en rase-campagne. L'espèce est migratrice partielle. Les linottes du sud de l'aire sont sédentaires ou du moins erratiques, tandis que celles du nord et du nord-est de l'Europe sont migratrices. Ce sont des migrateurs assez tardifs qui par exemple sont contactés sur les points de suivi de la migration au cours du mois d'octobre, voire plus tard. Ils passent toujours en petits groupes assez lâches, moins compacts en tout cas que ceux des Tarins des aulnes par exemple. Ils font halte dans les champs avec les pinsons des deux espèces, les verdiers, les friquets, etc., et c'est à ces endroits que l'on peut avoir les plus grands rassemblements de linottes. La présence hivernale de l'espèce dépend de l'accessibilité des petites graines dont elles se nourrissent. Une importante couche de neige les fera fuir ou les concentrera dans les endroits restés favorables. Contrairement aux tarins, chardonnerets, verdiers et autres fringilles, la Linotte mélodieuse n'est pas connue pour fréquenter les postes d'alimentation hivernaux. Les graines de tournesol sont probablement déjà trop grosses pour elle, mais cela doit tenir surtout à sa nature indépendante. Le retour des migrateurs est tardif lui aussi, la majorité passant en avril, voire en mai.
Le vol : Vol direct et énergique, typique d'un fringille.

Alimentation mode et régime

C'est une espèce essentiellement granivore, qui est aussi partiellement insectivore en été.

Reproduction nidification

A une première ponte fin avril de 5 œufs environ, succède une seconde au cours du mois de juin. C'est au cours de cette période que le qualificatif de tête de linotte trouve sans doute son origine : le constructeur insouciant dissimule parfois si mal son nid qu'un prédateur ou un observateur indiscret provoquent souvent la destruction ou l'abandon de la nichée. Les pontes de remplacement sont ainsi fréquentes, se prolongeant jusqu'à la fin du mois de juillet.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin © 1996-2017 Oiseaux.net