Mésangeai imitateur

Perisoreus infaustus - Siberian Jay

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Perisoreus

  • Espèce
    :

    infaustus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 90 à 150 g
Distribution

Distribution

Description identification

Il a une grosse tête gris foncé et se distingue du Geai des chênes par sa queue plus longue, son bec droit et l'absence de plumes bleues sur les ailes. Il diffère de la Pie bavarde par sa couleur, à dominante gris-brun, éclairée de motifs brun-roux . Les taches rousses sur les ailes et la queue facilitent son identification même dans la pénombre des sous-bois. Chez les adultes, les rectrices sont plus arrondies que chez les juvéniles.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Perisoreus infaustus infaustus (Scandinavia to w Siberia)
  • Perisoreus infaustus rogosowi (ne European Russia to nc Siberia)
  • Perisoreus infaustus opicus (e Kazakhstan, nw China and sc Siberia)
  • Perisoreus infaustus sibericus (c Siberia and n Mongolia)
  • Perisoreus infaustus maritimus (se Siberia and ne China)

Noms étrangers

  • Siberian Jay,
  • Arrendajo siberiano,
  • Gaio-siberiano,
  • Unglückshäher,
  • északi szajkó,
  • Taigagaai,
  • Ghiandaia siberiana,
  • Lavskrika,
  • Lavskrike,
  • škriekavec zlovestný,
  • sojka zlověstná,
  • Lavskrige,
  • kuukkeli,
  • gaig siberià,
  • Váskaði,
  • sójka syberyjska,
  • bēdrozis,
  • zlovešča šoja,
  • Кукша,
  • アカオカケス,
  • 北噪鸦,
  • 北噪鴉,

Voix chant et cris

Mésangeai imitateur
adulte

Il est habituellement silencieux lorsqu'il est proche de l'homme, plus loquace lorsqu'il n'est pas dérangé. Ses cris comprennent un miaulement de buse et un 'hîîr-hîîr' aigu et râpeux. Il est également capable d'émettre un 'couc-couc' de geai. Le chant, audible de près seulement, est un mélange savant de sifflements, de trilles et de notes grinçantes, entrecoupé d'imitations.

Habitat

C'est une espèce caractéristique de la taïga d'épicéas, de pins et de mélèzes. Exclusivement forestier, il ne s'approche jamais des lisières et garde le couvert des grands arbres.
Répartition : nord et est del'Europe, plus particulièrement Scandinavie, Finlande, Russie, Sibérie.

Comportement traits de caractère

Malgré les latitudes fréquentées, c'est une espèce quasi- sédentaire. Les rares oiseaux qui migrent, éprouvent les pires difficultés pour retrouver leur chemin pour des raisons que l'on n'a pas encore réussi à élucider. En hiver, la période d'activité du mésangeai est réduite à 3 ou 4 heures par journée, temps qu'il consacre entièrement à la seule recherche de nourriture. Il dort dans les arbres et utilise le même endroit plusieurs nuits consécutives.

Alimentation mode et régime

Les moeurs du mésangeai ressemblent beaucoup à celles du Geai des chênes en matière d'alimentation. Il est granivore, mange divers fragments de végétaux (baies, champignons) mais son attention s'attache plus particulièrement aux graines du pin de Sibérie qu'il prélève directement dans une position acrobatique sur les cônes qui poussent à l'extrémité des branches. La partie animale de son menu est constituée par des insectes (coléoptères, lépidoptères) mais aussi par des invertébrés, des petits rongeurs sylvicoles et même des petits poissons. Il pille le nid d'autres oiseaux.

Reproduction nidification

La période de reproduction commence très tôt, alors que la neige recouvre encore le sol. Le nid est placé environ à 2 mètres du sol dans un arbre. Il est assez volumineux et constitué d'éléments aussi divers que des brindilles, du bois pourri, des mousses, du lichen, des cocons d'araignée et de l'écorce. Le tout est garni de nombreuses plumes. La ponte se déroule en avril malgré le froid encore très vif. Deux à quatre oeufs sont couvés pendant 19 jours et demi. L'envol des jeunes s'effectue environ trois semaines après l'éclosion.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/03/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net