Râle à bec jaune

Amaurornis flavirostra - Black Crake

Râle à bec jaune
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Gruiformes

  • Famille
    :

    Rallidés

  • Genre
    :

    Amaurornis

  • Espèce
    :

    flavirostra

Descripteur

(Swainson, 1837)

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Les adultes, mâles et femelles car il n'existe pas de dimorphisme sexuel, sont noirs. Avec une bonne lumière et une bonne approche, le dos, la poitrine et les flancs sont noir ardoisé, les ailes sont brun-olive. La queue est noire, le bec jaune vif. Les pattes, les doigts et les yeux rouges, avec un cercle orbital rouge, rendent l'identification facile. En plumage d'éclipse, les pattes et les doigts sont plus ternes.
L'immature est plus clair, le gris bleuté remplace le noir de l'adulte. Le bec est jaune verdâtre très foncé, les pattes et les doigts sont rouge terne à brun, les yeux rouges. Le poussin duveteux est noir avec un bec rose pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black Crake,
  • Polluela Negra Africana,
  • Franga-d'água-preta,
  • Mohrensumpfhuhn,
  • mór vízicsibe,
  • Африканский чёрный пастушок,
  • 黑苦恶鸟,
  • Zwart Porseleinhoen,
  • Rallo nero,
  • Korprall,
  • Svartrikse,
  • bagiewnik czarny,
  • chriašť mníšsky,
  • chřástal žlutozobý,
  • Sort Rørvagtel,
  • mustahuitti,
  • Swartriethaan,
  • アフリカクロクイナ,

Voix chant et cris

L'espèce, discrète dans l'année, devient expressive et bruyante en période de reproduction. Le chant du Râle à bec jaune est fort et profond et se fait en duo. Un individu bien caché dans la végétation émet un son guttural "krrrok-kraaaa", l'autre répond "crroo-crrr-crrr-coo" de façon plus douce. D'autres individus peuvent se mêler à ces bavardages et des échanges de plus en plus forts et bruyants se font alors entendre au-dessus de la végétation d'eau. "Chip" sera un cri d'alarme, "pruk" le cri de contact.

Habitat

Le Râle à bec jaune est un oiseau d'eau. Il se rencontre du niveau de la mer jusqu'à 3 000 mètres. Il fréquente de nombreux habitats de zones humides tant que ceux-ci possèdent un bon niveau d'inondation, une couverture végétale importante et surtout permanente et enchevêtrée où il pourra se mettre à couvert et nicher. On le rencontre dans les zones d'eaux douces (lacs, étangs, réservoirs, zones inondées, le long des rivières en saison des pluies), dans les zones marécageuses et dans les estuaires où il a besoin de roselières denses, de papyrus, de carex, de nénuphars et de fourrés. Il est également présent dans les zones plus ouvertes et dégagées comme les larges marais herbeux. Il n'est pas non plus absent des zones un peu plus sèches même près des habitations, dans ce cas il recherchera les petits cours d'eau.

Comportement traits de caractère

Râle à bec jaune
adulte

Le Râle à bec jaune est un oiseau discret que l'on entend plus qu'on ne le voit. Sédentaire, il est migrant local. Ses mouvements sont plus liés aux précipitations qu'aux grandes migrations saisonnières. C'est de façon individuelle ou en couple qu'on peut l'observer. Il est actif toute la journée avec des pics d'activités après les fortes pluies. Il se nourrit dans les zones humides, sur la végétation flottante où il peut aisément marcher grâce à ses longs doigts ou en grimpant sur les couverts plus hauts de type roseaux ou buissons. Les zones sèches sont également des sites de nourrissage. Les observateurs les plus chanceux peuvent l'apercevoir à découvert et même sur le dos des hippopotames et phacochères où il recherche les parasites de peaux. Le Râle à bec jaune est monogame, il peut se reproduire toute l'année tant que les conditions lui sont propices mais beaucoup plus suivant la saison des pluies. Durant cette période, il est territorial et extrêmement agressif envers les autres oiseaux et encore plus avec d'autres rallidés. On l'observe en couple avec parfois des regroupement allant jusqu'à 10 individus. Les parades nuptiales communes à la famille sont faites sous forme d'offrandes de nourriture et de lissage des plumes. Les poursuites entre les deux partenaires avant l'accouplement sont aussi fréquentes. Entre décembre et mars les adultes restent sous la couverture végétale jusqu'à 3 semaines pendant la mue de plumes.
Le vol : Le Râle à bec jaune vole très bas et sur de courtes distances.

Alimentation mode et régime

Le Râle à bec jaune se nourrit d'invertébrés aquatiques, poissons, crabes, crevettes, grenouilles et autres animaux. Il se nourrit aussi d'insectes volants, papillons, abeilles, guêpes, sauterelles et fourmis volantes qu'il saisit au vol, sur le dos des hippopotames et lorsqu'il grimpe dans la végétation. Son régime alimentaire se compose également d'œufs d'oiseaux mais aussi d'oisillons, comme ceux des tisserins ou des hérons. À cela s'ajoute des graines et autres parties des plantes d'eau, lentilles et nénuphars. Parfois il peut manger des charognes se trouvant au bord de l'eau.

Reproduction nidification

Le Râle à bec jaune construit son nid en hauteur, entre 20 et 50 cm au dessus de l'eau, parfois jusqu'à 3 mètres dans un buisson, et à couvert pour éviter les prédateurs tout en étant proche de la source de nourriture. Le nid peut aussi être fait au sol dans une touffe d'herbes ou sur la végétation. En forme de coupe profonde, il est construit par les deux sexes et est constitué de roseaux, de carex et autres plantes aquatiques. La femelle pond entre 2 et 6 œufs, habituellement 3, blanc-crème tachetés de brun. Les deux parents incubent pendant 13 à 19 jours et sont parfois aidés des générations de l'année précédente. Les poussins nidifuges quittent le nid au maximum 3 jours après leur naissance mais sont toujours nourris et protégés par les parents durant plusieurs semaines. Ils deviennent volants à 5 ou 6 semaines, indépendants entre 6 et 12 semaines et restent dans le groupe familial jusqu'à la prochaine saison de reproduction. L'espèce peut produire jusqu'à 4 couvées dans la saison.

Distribution

Le Râle à bec jaune est une espèce d'Afrique Australe.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Râle à bec jaune est commun dans sa zone de répartition. Il s'est facilement adapté aux zones humides artificielles ou temporaires qu'il sait trouver si besoin. Sa chair désagréable à manger lui permet de ne pas être chassé. La tendance de la population est difficile à établir en raison des incertitudes sur les impacts de la modification de l'habitat sur la taille de la population.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/08/2016 par Nathalie Santa Maria © 1996-2017 Oiseaux.net