Roitelet triple-bandeau

Regulus ignicapilla - Common Firecrest

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Régulidés

  • Genre
    :

    Regulus

  • Espèce
    :

    ignicapilla

Descripteur

(Temminck, 1820)

Biométrie
  • Taille
    : 9 cm
  • Envergure
    : 14 à 16 cm.
  • Poids
    : 5 à 7 g
Longévité

4 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle est différent de la femelle par la couleur de son bandeau jaune-orange vif sur la tête, alors que celui de la femelle est jaune. Le roitelet triple bandeau a les mêmes tailles et poids que le Roitelet huppé, auquel il est très étroitement apparenté. Cependant, dans de bonnes conditions, il s'en distingue assez aisément par son large sourcil blanc, son trait sourcilier noir, ses bajoues blanches très nettes au dessous de l'oeil. Ces sourcils noirs et blancs, communs chez les deux adultes, soulignent encore la couleur du bandeau. D'autre part, les parties inférieures sont plus blanches que chez le Roitelet huppé, le contraste est plus fortement marqué avec les parties supérieures plus sombres et plus vertes. Autres traits caractéristiques, le triple-bandeau possède une marque bronze sur l'épaule et une double barre blanche sur les ailes.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Regulus ignicapilla ignicapilla (w)
  • Regulus ignicapilla caucasicus (w Caucasus)
  • Regulus ignicapilla tauricus (Crimea)
  • Regulus ignicapilla balearicus (Balearic Is., nw Africa)

Noms étrangers

  • Common Firecrest,
  • Reyezuelo listado,
  • Estrelinha-real,
  • Sommergoldhähnchen,
  • Tüzesfejű királyka,
  • Красноголовый королёк,
  • 火冠戴菊,
  • Vuurgoudhaan,
  • Fiorrancino,
  • Brandkronad kungsfågel,
  • Rødtoppfuglekonge,
  • zniczek (zwyczajny),
  • králik ohnivohlavý,
  • králíček ohnivý,
  • Rødtoppet Fuglekonge,
  • tulipäähippiäinen,
  • ,
  • マミジロキクイタダキ,

Voix chant et cris

Roitelet triple-bandeau
♂ adulte

Le roitelet triple-bandeau manifeste sa présence par un cri légèrement différent de son cousin huppé, son chant est nettement plus grave avec des notes plus râpeuses et moins rapides ponctuées par l'accent final ssississississississssi.

Habitat

Roitelet triple-bandeau
adulte

Son aire de répartition est nettement plus réduite que celle du Roitelet huppé. Même si, ces dernières années, on a constaté une expansion vers le nord, elle demeure centrée sur le sud-ouest de l'Europe, en plus de la région méditerranéenne, de l'Europe Occidentale et Centrale. Le roitelet triple-bandeau a une moins grande prédilection pour les conifères que son cousin et on le retrouve assez communément dans tout habitat boisé qui lui convient : forêts de feuillus, forêts mixtes, sous-bois denses, parcs avec buissons, maquis élevés, landes arborées et zones de chênes rabougris à feuilles persistantes.

Comportement traits de caractère

Comme le Roitelet huppé, il peut se joindre aux rondes de mésanges et aux autres petits oiseaux en hiver. Ses couleurs vives sur la tête jouent un rôle dans la communication entre membres de la même espèce dans la végétation dense, notamment pendant la période de reproduction et pour le nourrissage des jeunes alors qu'ils ont quitté leur nid. En France, cet oiseau est sédentaire mais certaines espèces nidificatrices en Europe Centrale migrent vers la Méditerranée, sur les bords de la mer Noire ou en Afrique du Nord.

Alimentation mode et régime

Comme le Roitelet huppé, le roitelet triple-bandeau mange presque exclusivement de la nourriture d'origine animale. Cependant, il présente des habitudes alimentaires quelque peu différentes de celles de son cousin ayant tendance à se nourrir plus bas, restant de préférence dans les sous-bois ou dans le bas des arbres. Il attrape occasionnellement ses proies en voletant à l'extrémité des branches ou plus souvent capture les insectes dissimulés sous les feuilles.

Reproduction nidification

Roitelet triple-bandeau
♀ adulte nuptial

La période de nidification se situe d'avril en août. Une ou deux couvées annuelles sont possibles. Le roitelet triple bandeau construit un nid sphérique incroyablement grand, aux parois épaisses, s'ouvrant par un orifice au sommet : ce nid est essentiellement composé de mousse et de peluches végétales, tapissé de crins, de toiles d'araignées et de plumes. Il est placé dans un conifère, une cavité d'arbre ou de mur ; il peut être également suspendu à l'extrémité d'une branche. Alors que chez le Roitelet huppé, le nid est construit par les deux partenaires, chez le triple-bandeau, la tâche incombe entièrement à la femelle, pendant que le mâle lui apporte 'son simple soutien moral'. La ponte est constituée de 7 à 9 oeufs blanchâtres dont l'incubation dure de 14 à 16 jours. Les oisillons quittent le nid au bout de 19 à 24 jours après l'éclosion et gardent leur plumage juvénile pendant 3 mois.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/06/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net