Traquet du désert

Oenanthe deserti - Desert Wheatear

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Oenanthe

  • Espèce
    :

    deserti

Descripteur

(Temminck, 1825)

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : 24 à 29 cm.
  • Poids
    : 17 à 23 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le traquet du désert présente une queue presque toute noire, caractère partagé uniquement par le Traquet à tête grise. Le mâle adulte rappelle la forme "stapazin" du Traquet oreillard mais s'en distingue, hormis le dessin de la queue, par le noir de la gorge rejoignant le noir des ailes. Le croupion blanc crême est moins étendu. Les scapulaires sont couleur sable et des liserés sables plus larges ornent les rémiges. En plumage frais d'automne, la gorge noire et les côtés noirs du cou sont partiellement masqués par des mouchetures sable, donnant l'impression d'une interruption entre le noir des ailes et celui de la gorge.

La femelle adulte est entièrement sable pâle rappelant ainsi la femelle Traquet isabelle. Toutefois, le traquet du désert est beaucoup plus trapu, avec une tête plus arrondie, un bec plus fin, des pattes plus courtes, une queue légèrement plus allongée et une posture plus dressée. Bien que le noir de la gorge soit absent et que le plumage soit plus uniforme, la femelle présente cependant quelques caractères remarquables : La queue est sombre jusqu'à la base et le croupion porte une assez large tache qui est teintée de chamois rosé en plumage frais. Les parties supérieures affichent une nuance grisâtre et les scapulaires sont au moins aussi pâles que le dos. Les parotiques ont parfois une coloration brun-roux et sont plus sombres que la calotte. Le sourcil, moins net que chez le Traquet isabelle, est blanc jaunâtre sale.

Les juveniles ressemblent à la femelle adulte mais sont vaguement mouchetés dessus et à la poitrine.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Oenanthe deserti deserti (sc, c, also n Africa)
  • Oenanthe deserti homochroa (n Africa)
  • Oenanthe deserti oreophila (Himalayas, Tibet and w China)

Noms étrangers

  • Desert Wheatear,
  • Collalba Desértica,
  • Chasco-do-deserto,
  • Wüstensteinschmätzer,
  • Sivatagi hantmadár,
  • Пустынная каменка,
  • 漠即鸟,
  • Woestijntapuit,
  • Monachella del deserto,
  • Ökenstenskvätta,
  • Ørkensteinskvett,
  • białorzytka pustynna,
  • skaliarik púšťový,
  • bělořit pouštní,
  • Ørkenstenpikker,
  • aavikkotasku,
  • ,
  • サバクヒタキ,

Voix chant et cris

Les cris habituels des traquets du désert comprennent un "tchac" bas, un "piiou" sifflé et un "trr" sec et roulé. Le chant, émis habituellement à partir d'un perchoir, comprend des sifflements bas, plaintifs et descendants qui alternent avec de courts trilles rauques et des longues pauses.

Habitat

Comme son nom l'indique, ce traquet fréquente les endroits désolés, les semi-déserts ou les steppes arides, un grande variété de terrains secs du niveau de la mer jusqu'aux hauts plateaux et même certains sommets montagneux à la limite orientale de son aire en Asie. En Afrique du Nord, on le trouve le long du littoral atlantique, et dans la steppe dégradée à la lisière du sahara. Lorsqu'il occupe la zone côtière, il accorde sa préférence aux zones de haies, de broussailles et de tamaris, mais aussi au lit de rivières. Il apprécie les sols caillouteux et sableux, mais il évite les dunes, les pistes de gravier et les véritables déserts, même lorsqu'ils sont riches en insectes.

Comportement traits de caractère

La plupart des populations sont migratrices, quelques unes (notamment celle d'Afrique du Nord) seulement partiellement. Elles prennent leurs quartiers d'hiver soit en Afrique, au sud du Sahel, soit dans le sud-Ouest de l'Asie, de la Syrie jusqu'à l'Est de l'Inde, soit dans l'Est de l'Himalaya. Certains errants parviennent au Nord jusqu'en Suède, à l'Ouest jusqu'au Iles Canaries et à l'Est jusqu'au Iles Kuril

Alimentation mode et régime

Traquet du désert
♂ adulte

Son régime est surtout constitué par les insectes, en particulier les fourmis, les coléoptères et leurs larves. Il consomme également occasionnellement des araignées, des vers de terre, des petits lézards et des graines. Il recherche principalement sa nourriture sur le sol nu mais parfois aussi dans la végétation basse ou dans les airs à la manière d'un gobe-mouches.

Reproduction nidification

La période de reproduction intervient de Mars à Mai en Algérie, d'Avril à Mai au Moyen Orient, à partir de fin Avril au Kazakhstan. Le nid est placé dans un trou du sol, au mileu des rochers ou même très souvent dans l'ancien terrier d'un rongeur. C'est une volumineuse coupe d'herbes, de feuilles mortes et de racines dont la garniture intérieure est composée de laine, de crins et de plumes. La ponte comprend 4 ou 5 oeufs de forme élliptique, lisses et légèrement brillants. Il sont de couleur bleu pâle , avec des taches et des points rouge-bruns de taille variable qui forment un anneau sur la partie la plus large. L'incubation qui dure 13 ou 14 jours est assurée par la femelle seule.

Distribution

Quatre sous-espèces sont officiellement reconnues : Oenante deserti homochroa vit en Afrique du Nord, du Maroc jusqu'à la vallée du Nil. La race type O. deserti deserti vit au Levant. On observe la race atrogularis en Transcaucasie et en Iran, et à travers tout le Kazakhstan et l'Afghanistan jusqu'en Mongolie. La race Oreophila vit en Asie Centrale, du Massif du Pamir et de l'Himalaya jusqu'en Mongolie Intérieure en passant par le Sinkiang et le Tibet.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/06/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net